A Palavas, Forest à la finale du trophée Dubout 2009

Publié le 1 Octobre 2009

Dimanche à Palavas, Forest de la manade de L'Argentière est sorti 1er.


Dimanche à Palavas pour la finale du trophée Dubout, Forest de la manade de L'Argentière est sorti 1er. C'est donc lui qui a ouvert le jeu et donc subi par la même occasion les assauts assidus des raseteurs, frais et dispos en début de course tout au moins dans les premières minutes pour s'emparer de la cocarde et des glands. Quand il ne reste plus que les ficelles, les choses se corsent. Schéma classique vu et revu à longueur de course pendant toute la saison.
Traditionnellement le taureau qui fait l'ouverture n'est pas le meilleur, ce qui ne veut pas dire qu'il n'est pas bon. Il a un peu le rôle des hors d'oeuvres dans un repas et commencer par déguster du foie gras ou des huitres est de bon augure pour la suite!
Forest n'est plus un jeune-homme, il a 13 ans et fait la fierté de sa manade. Lors du Trophée du Muscat à Lunel le 16 juillet dernier il n'était pas dans un bon jour et les raseteurs l'ont peu approché. A sa rentrée après sa course le public a hué. Ca m'avait choqué même si c'était aux raseteurs et pas aux taureau que s'adressaient ces mécontentements. Je me souviens avoir vu Forest dans plusieurs courses et avoir gardé bonne impression de lui. L'an dernier et aussi en juin de cette saison, au Grau du Roi il s'en est bien sorti chaque fois avec les honneurs du public en se faisant remarquer par quelques bonnes poursuites aux barrières. A Palavas je trouve qu'il a plutôt bien rempli son rôle de premier en rentrant au toril avec ses ficelles demeurées bien en place et avec les honneurs de Carmen. Ca peut paraître anecdotique mais j'étais content pour lui.

Et puis Forest, c'est un joli nom, il me rappelle celui d'un professeur de philosophie à la faculté des Lettres, bien connu à Montpellier dans les années 50, Aimé Forest, profondément chrétien et spiritualiste, et qui a publié également en dehors de son oeuvre un livre de souvenirs émouvant et plutôt accessible à tout public, et bien écrit en plus. Forest, oui, un joli nom aussi pour un taureau qui a je ne sais quoi d'attachant avec des qualités qui peut-être ne trouvent pas toujours un partenaire preneur pour les mettre en valeur comme elles le mériteraient.

Cliquer sur l'image pour voir le diaporama.
Fichier hébergé par Archive-Host.com






Rédigé par Daniel

Publié dans #Taureaux et raseteurs saison 2009

Repost 0
Commenter cet article