La crèche de l'église de La Bouilladisse

Publié le 26 Janvier 2010

A Fuveau, portes closes.

Pour découvrir ce charmant village de La Bouilladisse il faut sortir de l'autoroute entre Aix et Aubagne au niveau de Fuveau. De loin, haut perché sur sa colline,  avec son église qui culmine Fuveau a tout l'air d'un vrai village de crèche. De près la déception est grande. Si la façade de l'église a gardé tout son charme, la place  rénovée de façon un peu trop fonctionnelle a perdu tout son charme.  La porte de l'église est lourdement fermée. Une feuille affichée renseigne sur l'heure des offices mais ne dit pas un mot de la crèche. Nous voilà repartis vers Roquevaire.

Mais à La Bouilladisse, portes ouvertes sur
une crèche simple mais accueillante.
 

Nous passons ensuite par cet adorable village qu'est La Bouilladisse. Bonheur pour nous, la porte de l'église est ouverte. La crèche est toute simple. Installée à même le sol sur un fond de décor peint représentant le paysage local. Les santons sont sans éclat particulier mais d'un grand naturel, habilement restaurés par quelques dévouées paroissiennes ils ont une expression naturelle, ils sont là, bien à leur place, sans prétention, sans faire de bruit. Ils nous émeuvent pour toutes ces raisons. Midi sonne au clocher, une dame vient fermer l'église et nous explique avec beaucoup d'amabilité comment une poignée de personnes dévouées prend soin de la crèche et des santons.

Encore une fois, porte close à l'église de Roquevaire


Voilà une crèche que ne mentionne aucun guide ni aucun itinéraire. Il faut dire que les offices de tourisme de la région d'Aubagne n'ont pas encore compris l'importance culturelle et donc touristique que représentent les crèches d'église. Le bureau d'Aubagne ne publie plus comme il y a quelques années un document sur les crèches de la région en mentionnant l'intérêt artistique, les adresses et les heures d'ouverture. Dommage. Ainsi nous avons encore une fois trouvé close la porte de l'église de Roquevaire sans autre indication affichée que les horaires des offices.

Par contre à Gémenos la porte était grand ouverte.

Par contre à Gémenos la porte était grand ouverte. Abritées derrière une chapelle vitrée, deux dames de la paroisse tenaient une permanence. Il faut dire que la crèche de Gémenos est un pur bijou, un exemple de perfection avec des santons très anciens merveilleusement restaurés et installés dans leur décor par René Pesante et Sauveur Ascia. On ne se lasse pas d'admirer. J'y reviendrai. En attendant, voici en images la crèche de la Bouilladisse.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Rédigé par Daniel

Publié dans #Crèches d'églises

Repost 0
Commenter cet article