Publié le 1 Janvier 2017

Meilleurs voeux 2017 à vous toutes et tous qui venez visiter ce blog et merci pour l'intérêt porté à ses publications. Que la crèche contribue à nous rassembler autour des valeurs universelles de paix et d'amitié dont le monde a tant besoin. Que l'esprit de Noël dure tout au long de l'année avec sa lumière d'espoir ! 

Malgré la fin des vacances scolaires et la proximité de l'Epiphanie, la période calendale se poursuit tout au long du mois de janvier. Dans la tradition provençale les festivités de Noël prennent fin le 2 février, pour la Chandeleur et la célébration de la Présentation de Jésus au Temple. D'ici là des visites de crèche sont organisées, dans les familles et aussi bien sûr les églises et autres lieux d'exposition. Au théâtre ce son les pastorales à voir ou revoir un peu partout en Provence.

Dimanche prochain 8 janvier 2017, dans notre petit village de Beaulieu, aura lieu le 9ème chemin des crèches, une belle occasion originale de découvrir le village en étant accueilli dans douze maisons où une crèche et le meilleur accueil attendent les visiteurs.

Cette année le Club des Ainés s'associe à cette fête en présentant une crèche de sa fabrication au foyer communal. Il y aura également une grande crèche dans un superbe décor d'architecture palestinienne créé pour valoriser  tout un ensemble de santons d'Angela Tripi. La crèche de l'église, biblique et provençale,  s'est encore un peu agrandie et accueille une cascade d'eau et un moulin à vent aux ailes qui tournent...

Rendez vous donc à Beaulieu et bienvenue, ce dimanche 8 janvier 2017 de 14h à 18h. Départ du parcours à la crèche de l'église. Un plan est remis à chaque visiteur et des panneaux indiquent les directions du chemin.

carte et plan de Beaulieu

Meilleurs voeux 2017 et 9ème Chemin des crèches de Beaulieu
quelques crèches du chemin 2015quelques crèches du chemin 2015
quelques crèches du chemin 2015quelques crèches du chemin 2015
quelques crèches du chemin 2015quelques crèches du chemin 2015
quelques crèches du chemin 2015quelques crèches du chemin 2015

quelques crèches du chemin 2015

Voir les commentaires

Rédigé par Daniel

Repost 0

Publié le 26 Décembre 2016

Depuis le 10 novembre je suis en plein dans le chantier des crèches, à la maison, à l'église du village ou ailleurs. A la maison comme dans la vie, l'histoire, même la petite, ne se répète pas mais pourtant, avec la crèche nous assistons à une sorte d'éternel retour des choses, avec cette envie de mettre encore une fois en scène ce récit biblique de la naissance de Jésus au monde, comme si nous voulions dans ce paysage, cette nature recréée, refaire le monde, ou plutôt refaire un monde comme on voudrait qu'il soit, plus serein, plus paisible et plus heureux que celui dans lequel nous vivons. Faire la crèche, même si on ne le dit pas,  ça se voit : tous ces petits santons qui cheminent vers l'étable, c'est un acte d'espoir pour des jours meilleurs pour tous, c'est une irrésistible envie de vouloir que les choses aillent mieux un peu partout dans tous les pays, un doux rêve ou réellement cette petite lumière qui surgit, comme celle du berger, et ne demande qu'à illuminer la terre.   

la crèche en chantier...
la crèche en chantier...la crèche en chantier...
la crèche en chantier...la crèche en chantier...

la crèche en chantier...

la crèche le 25 décembre
la crèche le 25 décembre
la crèche le 25 décembre
la crèche le 25 décembre
la crèche le 25 décembre
la crèche le 25 décembre
la crèche le 25 décembre
la crèche le 25 décembre

la crèche le 25 décembre

Voir les commentaires

Rédigé par Daniel

Publié dans #Mes crèches, #crèches et santons

Repost 0

Publié le 25 Décembre 2016

Oui, chez nous, à Beaulieu, dans l'église de ce petit village au Nord Est de l'Hérault, tout près du Gard, qui penche vers la Camargue, l'enfant de la crèche est né ce 24 décembre quand 18 heures venait à peine de sonner en face au clocher de la mairie. Comme chaque fois à Noël il est né cérémonieusement porté en cortège par le prêtre précédé des enfants de choeur au son du "Il est né le divin enfant". Comme chaque fois, l'église était pleine à craquer, les enfants, c'était leur messe, installés près de l'autel, assis par terre sur des tapis. Comme chaque fois un grand moment d'émotion et de recueillement a parcouru la nef quand le prêtre a lu dans l'évangile de Luc le récit de la naissance de Jésus, cet évènement fondateur d'une humanité nouvelle, à laquelle nos modes de pensée et de vie d'aujourd'hui ne sont pas étrangers malgré les aléas de l'Histoire et l'évolution de la société.

La crèche n'est rien d'autre que la représentation de cette naissance dans la mangeoire des animaux d'une étable avec tout ce que la tradition a depuis apporté, notamment en Provence où aux bergers bibliques alertés par l'ange et venus adorer Jésus, s'ajoute tout un peuple en route vers la crèche pour lui aussi prier et offrir des présents.

C'est ce texte tiré de l'Evangile de Luc 2, 1-14 dont s'inspirent encore nos crèches, enrichies par les apports de la tradition religieuse chrétienne et provençale.
En ces jours-là, parut un édit de l'empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre —ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie.— Et chacun allait se faire inscrire dans sa ville d'origine.
Joseph, lui aussi, quitta la ville de Nazareth en Galilée, pour monter en Judée, à la ville de David appelée Bethléem, car il était de la maison et de la descendance de David. Il venait se faire inscrire avec Marie, son épouse, qui était enceinte.
Or, pendant qu'ils étaient là, arrivèrent les jours où elle devait enfanter. Et elle mit au monde son fils premier-né; elle l'emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n'y avait pas de place pour eux dans la salle commune.
Dans les environs se trouvaient des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. L'ange du Seigneur s'approcha, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d'une grande crainte, mais l'ange leur dit: «Ne craignez pas, car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple : Aujourd'hui vous est né un Sauveur, dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur. Et voilà le signe qui vous est donné: vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire.»
Et soudain, il y eut avec l'ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant: «Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu'il aime.»

Evangèli segound Sant Lu 2, 1-14 (traduction de la nouvelle liturgie réalisée par la Commission pour la Langue d'Oc à l'Eglise).

S'anè trouva, en aquéli jour d'aqui, que pareiguè un edit de Cesar Aguste, pèr lou denoumbramen de
touto la terro. Aquéu proumié recensamen se fagué gaire avans que Quirinus venguèsse gouvernour de Sirìo.
E tóuti anavon se faire iscriéure, cadun dins soun endré.
Jóusè mountè tambèn d'en Galilèio, de la ciéuta de Nazarèt, en Judèio, vers la ciéuta de Dàvi, que ié
dison Betelèn, estènt qu'èro de l'oustau e de la famiho de Dàvi, pèr se faire marca emé Marìo, sa mouié,
qu'èro encencho.
E s'encapè, dóu tèms qu'èron aqui, que fuguè Marìo au plen jour de s'acoucha, em' acò enfantè soun
Fiéu proumié-na: Lou pleguè dins de làni, e l'ajassè dins uno grùpi, que pèr éli, i'avié ges agu de plaço à l'Oustalarié.
Or dins aquéu rode, i'avié de pastre que fasien la vihado, e passavon la niue en gardant soun avé.
E veici que l'ange dóu Segnour ié pareiguè e la clarta resplendènto dóu Segnour lis agouloupè, tant que
n'aguèron un gros esfrai.
Em' acò ié diguè l'ange: Agués pas ges de pòu! Veici que vous anouncie uno joio di grando, pèr vous emai pèr tout lou pople: vous es nascu, vuei un Sauvaire, qu'es lou Crist, lou Segnour, dins la ciéuta de Dàvi.
Vejo-aqui sis entresigne: Atrouvarés un enfantoun muda dins de làni, e jasènt dins uno grùpi.
E subran, emé l'ange, se capitè touto uno chourmo de l'armado celèsto, lausant Diéu e disènt:
— Glòri à Diéu dins lou Cèu, e sus terro, Pas is ome, qu'Eu li gardo dins soun amour!

Célébration de la naissance de l'Enfant Jésus par le Père Thierry Febvre, curé de la paroisse de Castries dont Beaulieu fait partie, lors de la Messe de Noël le 24 décembre à Beaulieu.
Célébration de la naissance de l'Enfant Jésus par le Père Thierry Febvre, curé de la paroisse de Castries dont Beaulieu fait partie, lors de la Messe de Noël le 24 décembre à Beaulieu.Célébration de la naissance de l'Enfant Jésus par le Père Thierry Febvre, curé de la paroisse de Castries dont Beaulieu fait partie, lors de la Messe de Noël le 24 décembre à Beaulieu.
Célébration de la naissance de l'Enfant Jésus par le Père Thierry Febvre, curé de la paroisse de Castries dont Beaulieu fait partie, lors de la Messe de Noël le 24 décembre à Beaulieu.Célébration de la naissance de l'Enfant Jésus par le Père Thierry Febvre, curé de la paroisse de Castries dont Beaulieu fait partie, lors de la Messe de Noël le 24 décembre à Beaulieu.

Célébration de la naissance de l'Enfant Jésus par le Père Thierry Febvre, curé de la paroisse de Castries dont Beaulieu fait partie, lors de la Messe de Noël le 24 décembre à Beaulieu.

la crèche de l'église de Beaulieu
la crèche de l'église de Beaulieula crèche de l'église de Beaulieu
la crèche de l'église de Beaulieula crèche de l'église de Beaulieu

la crèche de l'église de Beaulieu

A Beaulieu, l'enfant de la crèche est né avec un peu avant minuit.
A Beaulieu, l'enfant de la crèche est né avec un peu avant minuit.A Beaulieu, l'enfant de la crèche est né avec un peu avant minuit.
A Beaulieu, l'enfant de la crèche est né avec un peu avant minuit.A Beaulieu, l'enfant de la crèche est né avec un peu avant minuit.
A Beaulieu, l'enfant de la crèche est né avec un peu avant minuit.A Beaulieu, l'enfant de la crèche est né avec un peu avant minuit.
La statue de St Roch qui domine la crèche, et celle de Ste Bernadette sur la droite.
La statue de St Roch qui domine la crèche, et celle de Ste Bernadette sur la droite.

La statue de St Roch qui domine la crèche, et celle de Ste Bernadette sur la droite.

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 18 Décembre 2016

Bientôt Noël. Au moment où malgré l'incertitude sur l'avenir de notre société règne l'effervescence de la course aux cadeaux et aux victuailles, la crèche, porteuse de joie et d'espoir nous invite à retrouver un peu de paix et de sérénité. Fête du retour de la lumière dans la nature mais aussi dans les coeurs. 

Depuis octobre les foires aux santons se sont succédé, nous conduisant peu à peu vers cette période calendale qui commence en fait avec la tradition du blé de la Sainte Barbe le 4 décembre.

Aujourd'hui nombre de crèches sont déjà en place, à la maison, dans des lieux d'exposition publics et surtout, pour ne pas dire avant tout, dans  les églises, car là est leur place véritable quoiqu'on puisse penser ou croire.

En ce dimanche 18 décembre, à Beaulieu  l'église ouvre ses portes aux visiteurs de la crèche dès 14h. et tout l'après midi. Puis à 18h aura lieu le Concert annuel de Noël animé par le chanteur et  guitariste Del Gado, maître de l'art de siffler, qui accompagné de choristes, jouera Franz Schubert, Isaac Albéniz, Heitor Villa-Lobos, Franz Xaver Gruber, Bob Dylan, Lennon–McCartney, Édith Piaf, Del Gado.

La crèche de l'église sur un espace de 20m² environ,  évoque dans un décor naturel commençant aux pieds de la statue de St Roch, un vaste paysage de colline au pied de laquelle surgit la grotte qui sert d'étable et de refuge à la Sainte Famille. Partant tout en haut du village, alerté par les bergers réveillés par l'ange, tous et toutes cheminent vers la crèche, chargés de présents ils veulent adorer l'enfant porteur d'une promesse de paix aux gens de bonne volonté. Personnages bibliques et provençaux issus de la tradition santonnière se retrouvent tous dans un même mouvement fait de joie, de partage, portés par ce merveilleux message d'espoir que porte la lumière de Noël.

Horaires de visite :
La grande crèche de l’église de Beaulieu dans l'Hérault, entre Nîmes et Montpellier est ouverte au public les 18, 24, 25, décembre, 7, 8 et 15 janvier, de 14h à 18h (16h à 19h le 25 décembre et 1er janvier) ou sur rendez-vous.
Renseignements : 06 46 47 80 61

liens :  plan d'accès à Beaulieu

crèche de l'église

concert Del Gado

photos de la crèche Noël 2015. La crèchhe 2016 est différente mais toujours dans le même esprit.
photos de la crèche Noël 2015. La crèchhe 2016 est différente mais toujours dans le même esprit.photos de la crèche Noël 2015. La crèchhe 2016 est différente mais toujours dans le même esprit.

photos de la crèche Noël 2015. La crèchhe 2016 est différente mais toujours dans le même esprit.

montage de la crèche 2016 et premières photos de la crèche...montage de la crèche 2016 et premières photos de la crèche...montage de la crèche 2016 et premières photos de la crèche...
montage de la crèche 2016 et premières photos de la crèche...montage de la crèche 2016 et premières photos de la crèche...montage de la crèche 2016 et premières photos de la crèche...
montage de la crèche 2016 et premières photos de la crèche...montage de la crèche 2016 et premières photos de la crèche...

montage de la crèche 2016 et premières photos de la crèche...

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 10 Décembre 2016

 

L'édition 2016 de la crèche d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la Mer est toujours aussi exceptionnelle, encore plus grande, avec des scènes nouvelles :  dentelles de Montmirail -  vendanges. Les nouveaux santons sont créés par Henri Vézolle et décorés par Arlette.

On est frappé par la richesse des décors, paysages, des finitions, la précision des détails, des attitudes. Voilà une crèche en mouvement où les personnages ne sont pas figés comme de simples santons ! Parfaite réussite, à voir et revoir !


A voir et revoir jusqu'au 5 février, au centre culturel, en face les arènes, ouvert tous les jours et en plus c'est gratuit !

La crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la Mer
La crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la Mer
La crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la MerLa crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la Mer
La crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la Mer
La crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la Mer
La crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la MerLa crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la Mer
La crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la MerLa crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la Mer
La crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la MerLa crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la MerLa crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la Mer
La crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la Mer
La crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la MerLa crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la Mer
La crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la Mer
La crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la Mer
La crèche 2016 d'Arlette Bertello aux Saintes Maries de la Mer

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 6 Février 2016

Triste journée.

Triste journée. Il pleut, une pluie fine mais enveloppante, le ciel vire au noir. Hier, vendredi, dernière visite de la crèche de l'église par deux passionnées connaissant bien santons et santonniers. Aujourd'hui, samedi, j'entame le démontage de la crèche. Encore quelques photos avant. Un dernier regard sur la Sainte famille, l'adoration des bergers, les Rois Mages. Santons bibliques ou provençaux, ils avaient tous trouvé la meilleure place pour eux dans la crèche, près de l'étable ou en route vers elle. Mais voilà, c'est déjà le 6 février, un sursis de quelques jours donc, maintenant il faut rebrousser chemin, quitter ces lieux, le cœur en peine mais encore plein de la joie de Noël. J'ai donc retiré l'Enfant Jésus de la crèche que notre curé avait déposé avec cérémonie le 24 décembre. Je revois l'émouvante procession avec les acolytes et les enfants, le recueillement du prêtre qui s'incline, allume la veilleuse, encense la crèche et la chorale et la foule chantent l'archi-célèbre cantique de Noël : "Il est né le divin enfant devant". Belle nuit de Noël qui dans la crèche dure tout le temps calendal, jusqu'au 2 février, fête de la présentation de Jésus au Temple. Oui Jésus était juif, il a été circoncis et présenté au Grand Prêtre en présence de la prophétesse Anne et du vieillard Siméon qui demande au Seigneur de le laisser partir en paix, lui son serviteur, maintenant que ses yeux ont vu le Salut, celui qui à ses yeux sera le Messie tant attendu pour sauver son peuple mais aussi l'humanité... Réminiscences évangéliques. Difficile en ce jour de ne pas y penser même si tout cela est loin, difficile d'oublier le "Nunc dimittis servum tuum in pace"...

 

Autour de la crèche blanche

Demain à St Saturnin Les Avignon, autour de la crèche blanche présentant la Sainte Famille au Temple, l'église sera pleine de monde et l'assistance chantera une dernière fois Noël. Bergers, fermiers, paysans, paysannes défileront pour de vrai avec leurs animaux. Personnages vivants de retour de la crèche. Fifres et tambourins feront revivre les plus belles musiques provençales. Gérard le tambourinaire racontera l'histoire du papé revenu de la maison de retraite où on l'avait éloigné de l'affection des siens.  Gisèle dira la sienne et Gérald fera toujours rire avec lou bedigas de Vaqueyras et tous les mots en "as"... le départ des santons de l'étable se fera en rire et chansons, mais aussi en cantiques avec une dernière prière à l'Enfant Jésus.

 

Aujourd'hui commence la nuit des santons,

Aujourd'hui commence la nuit des santons, leur sommeil va durer quelques mois, le temps pour certains de se refaire une santé, réparer une main, retrouver un morceau d'habit tandis que le génie créatif des santonniers va s'activer pour faire naitre plein de nouveaux venus qui viendront dès octobre peupler leurs étagères... Les santons s'endorment en hiver pour renaitre à l'automne...

Juste avant de commencer à retirer les santons, cette photo de la crèche de l'église (Beaulieu) peut-être la plus réussie de toutes celles faites avant ! Joli souvenir !
Juste avant de commencer à retirer les santons, cette photo de la crèche de l'église (Beaulieu) peut-être la plus réussie de toutes celles faites avant ! Joli souvenir !Juste avant de commencer à retirer les santons, cette photo de la crèche de l'église (Beaulieu) peut-être la plus réussie de toutes celles faites avant ! Joli souvenir !
Juste avant de commencer à retirer les santons, cette photo de la crèche de l'église (Beaulieu) peut-être la plus réussie de toutes celles faites avant ! Joli souvenir !Juste avant de commencer à retirer les santons, cette photo de la crèche de l'église (Beaulieu) peut-être la plus réussie de toutes celles faites avant ! Joli souvenir !

Juste avant de commencer à retirer les santons, cette photo de la crèche de l'église (Beaulieu) peut-être la plus réussie de toutes celles faites avant ! Joli souvenir !

à écouter :

Lumen ad revelationem...

Nunc dimittis...

et aussi :

Magnificat de Monteverdi

à méditer :

"je me demandais si la musique n'était pas l'exemple unique de ce qu'aurait pu être - s'il n'y avait pas eu l'invention du langage, la formation des mots, l'analyse des idées - la communication des âmes" Marcel Proust (La prisonnière - A la recherche du temps perdu)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Daniel

Repost 0

Publié le 31 Janvier 2016

 

La crèche de Marie Paule

Nous avons pas mal marché dans les rues du village, notre chemin des crèches débordant jusque dans des quartiers récents ou éloignés du centre que l'urbanisation a installé là où  il ya quelques décennies seulement régnait la garrigue avec ses champs que délimitainent des murets de pierre savamment disposées pour tenir sans aucun apport de mortier. Comment oublier l'histoire de la disparition de ces grands espaces qui étaient quasiment demeurés jusque là  en leur état naturel ou domestiqués pour leur usage agricole, pendant des siècles. Il a suffit de quelques années seulement pour voir s'évanouir à jamais les modes de vie ancestraux qui n'avaient guère évolué depuis l'apparition de la charrue attelée au cheval. C'est bien ce passé révolu qui ne manquait pas de charme, même si la vie était bien plus dure alors, que nous retrouvons dans nos crèches évoquant métiers et scènes de vie d'autrefois. C'est bien le cas de la crèche de Marie Paule où nous retrouvons toujours de belles évocations de la ruralité passée.

Avec pour fond de décor un superbe Ventoux peint par Jean marie Fontanille, la crèche de Marie Paule est une petite merveille en tout point fidèle à la tradition provençale. Dans une scène conçue à cet effet,  elle rend hommage cette année au travail des potiers d'Anduze, rendus célèbre par la création des jarres otamment.

En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).
En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).
En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).
En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).

Fin du chemin chez Serge et Béa

Puis chez Serge et Béa nous voici plongés en plein Noël alsacien et bien loin de nos traditions provençales. Passé l'effet de surprise, c'est le charme et la magie qui opèrent dans leur maison dont toutes les pièces, de l'entrée à la cuisine sont décorées sur un thème du Père Noël ou des légendes inspirées des pays nordiques peuplés de djinns, sorcières et autres créatures imaginaires dont Béa excelle à raconter les scènes qu'elle a créées avec Serge pour leur donner vie. Serge nous a expliqué l'origine des boules brillantes qui décorent les sapins de Noël. Il s'agissait d'une variété de pommes anciennes devenue rare aujourd'hui et dont il avait pu se procurer quelques fruits qu'il nous a présentés non sans fierté et dont les graines doivent faire l'objet de mise en culture par les soins de Yves, créchiste, mais aussi fin connaisseur des plantes rares de nos campagnes.

La soirée s'est terminée dans ce décor merveilleux autour des plats que chacun avait préparés et apportés; soirée arrosée bien sûr de vin d'Alsace et de chez nous. Un beau moment de partage et d'amitié pour ce petit groupe réuni par la passion des crèches. 

En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).
En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).
En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).
En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu (suite et fin).

Voir les commentaires

Rédigé par Daniel

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2016

Les crèches d'Annick

Annick a choisi l'intérieur d'un tonneau pour abriter sa crèche. L'adjonction d'un plan sur le devant lui permet d’accueillir de nouvelles maisons et santons. Mais elle installe aussi une autre étable avec une nativité ancienne sur un buffet et à côté une collection de santons habillés qu'on lui a offert ainsi que deux santons de Simone Jouglas en bois teinté. Peu à peu crèches et santons prennent davantage de place dans son séjour.

La crèche du village de Yves

Yves construit chaque année un nouveau décor pour mettre en valeur les maisons de son village natal, Tourettes sur Loup qu'il a réalisées lui-même. Le village vient se poser sur un éperon rocheux tombant à pic et doit aussi sa célébrité à la culture des violettes, et aussi à celle des fleurs d'oranger. Cela donne lieu à des scènes qui avec la cueillette des olives sont mises à l'honneur dans sa crèche avec des santons spécialement créés pour les illustrer. Murets, ponts, troupeaux de moutons et accessoires divers sont de sa fabrication car il aime travailler l'argile. Une crèche très personnelle où Yves fait revivre son attachement au pays de son enfance.

Noël chez Bernard et Ghislaine

Entre temps la nuit est tombée. tant mieux car en continuant notre chemin, nous voici un peu plus loin en admiration devant la maison que Bernard s'ingénie à illuminer du jardin à la toiture avec de multiples effets dont une projection d'étoiles sur la façade. A l'intérieur nous sommes accueillis par Ghislaine et sa collection de pères Noël qui ont envahi l'escalier d'accès à l'étage. A la crèche traditionnelle de Noël et son décor très soigné, vient s'ajouter tout un village de maisons sous la neige avec ses scènes de rue miniature et ses lampadaires éclairés où patineurs, choristes, et autres personnages d'enfants évoquent le côté merveilleux des Noëls blancs de neige ... Sur le mur de côté, une rutilante collection de voitures de sport miniature a parait-il connu autant de succès que la crèche lors des visites ! réalise aussi des modèles réduits, son atelier ressemble un peu à celui du Père Noël. Magique ! Pour une première participation au Chemin des Crèches nos hôtes ont fait fort et toute l'équipe se sent confortée dans sa démarche.

A suivre pour voir les autres crèches du chemin ...

Annick nous a fait découvrir ses crèches.
Annick nous a fait découvrir ses crèches.Annick nous a fait découvrir ses crèches.
Annick nous a fait découvrir ses crèches.Annick nous a fait découvrir ses crèches.
Annick nous a fait découvrir ses crèches.Annick nous a fait découvrir ses crèches.

Annick nous a fait découvrir ses crèches.

Yves et sa crèche évoquant les activités de son village natal, Tourettes sur loup capitale provençale de la violette.
Yves et sa crèche évoquant les activités de son village natal, Tourettes sur loup capitale provençale de la violette.Yves et sa crèche évoquant les activités de son village natal, Tourettes sur loup capitale provençale de la violette.Yves et sa crèche évoquant les activités de son village natal, Tourettes sur loup capitale provençale de la violette.
Yves et sa crèche évoquant les activités de son village natal, Tourettes sur loup capitale provençale de la violette.Yves et sa crèche évoquant les activités de son village natal, Tourettes sur loup capitale provençale de la violette.Yves et sa crèche évoquant les activités de son village natal, Tourettes sur loup capitale provençale de la violette.
Yves et sa crèche évoquant les activités de son village natal, Tourettes sur loup capitale provençale de la violette.Yves et sa crèche évoquant les activités de son village natal, Tourettes sur loup capitale provençale de la violette.Yves et sa crèche évoquant les activités de son village natal, Tourettes sur loup capitale provençale de la violette.

Yves et sa crèche évoquant les activités de son village natal, Tourettes sur loup capitale provençale de la violette.

La maison aux mille feux et la crèche de Ghislaine et Bernard
La maison aux mille feux et la crèche de Ghislaine et BernardLa maison aux mille feux et la crèche de Ghislaine et Bernard
La maison aux mille feux et la crèche de Ghislaine et BernardLa maison aux mille feux et la crèche de Ghislaine et BernardLa maison aux mille feux et la crèche de Ghislaine et Bernard
La maison aux mille feux et la crèche de Ghislaine et BernardLa maison aux mille feux et la crèche de Ghislaine et BernardLa maison aux mille feux et la crèche de Ghislaine et Bernard

La maison aux mille feux et la crèche de Ghislaine et Bernard

Voir les commentaires

Rédigé par Daniel

Repost 0

Publié le 25 Janvier 2016

En route sur le 8ème chemin des crèches de Beaulieu.

Quelle journée ce 27 décembre !

On a beau s'y attendre et le savoir, ça fait quand même un choc quand dans l'après-midi quelques 458 adultes, soit plus de 600 personnes en comptant les enfants, font la queue devant votre porte en attendant leur tour d'entrer chez vous pour voir votre crèche ! Dire bonjour, avoir un mot gentil, répondre aux questions, donner des explications et raconter l'histoire de sa crèche, la signification qu'on veut lui donner en choisissant tel parti pris, telles scènes, tel paysage. Mais surtout resssentir le plaisir des visiteurs d'être accueillis devant la table aux 13 desserts toute illuminée, entourée de santons, d'autres petites crèches, puis sentir encore leur émotion en découvrant ce paysage fait de troncs d'oliviers, de bois flottés assemblés d'où dévale ce grand troupeau qui descend des collines, l'ange qui éveille les bergers et l'histoire de l'incrédule qui continue de dormir tandis que le berger porteur de lanterne semble donner sa lumière à toute la crèche pour que de ce petit coin de Languedoc au pied d'un Pic St Loup imaginaire le message de l'ange s'envole éclairer l'univers. 

 

Dix huit heure trente, le dernier visiteur sort de la maison.

Dix huit heure trente, le dernier visiteur sort de la maison. Avec mes amis qui m'ont aidé à l'accueil nous sommes un peu sonnés . Epuisés, la gorge sèche d'avoir trop parlé,  mais heureux, très heureux même. Et une journée de joie partagée autour de la crèche avec tous ces visiteurs de passage c'est la plus belle des récompenses au regard des journées et soirées de travail passées à faire la crèche au milieu d'un désordre indescriptible dans lequel se complait mon chat sautant d'un carton à l'autre, se cachant derrière un tronc d'arbre quand il ne fait pas la sieste carrément dans la grotte de la nativité sur la paille prévue pour l'enfant-Jésus !

 

Nos crèches comme autant de petites lueurs d'espoir.

C'était donc le 27 décembre dernier, il y a tout juste un mois donc !  Noël est déjà loin et les lampions des maisons comme les guirlandes des rues se sont éteints. A la montagne, la neige a fini par tomber, mais là c'est l'avalanche qui a été meurtrière. Décidément l'actualité, après encore la mort de célébrités à la pelle, ne donne guère envie de se réjouir depuis cette terrible nuit du 13 novembre. Raison de plus de profiter de ce temps calendal qui va jusqu'au 2 février pour venir trouver dans nos crèches la lueur d'espoir d'un monde meilleur.

Avec mes amis du chemin des crèches nous avons donc attendu ce frisquet samedi 17 janvier pour cheminer à notre tour de maison en maison pour parfois revoir, parfois découvrir chacune de nos crèches comme autant de petites lueurs d'espoir guidant nos pas sur notre route comme autant de petits cailloux blancs... 

 

La crèche de Gérard, la plus authentique de toutes car il sculpte lui-même ses santons dans la pierre des carrières de Beaulieu qui font encore la notoriété du village.
La crèche de Gérard, la plus authentique de toutes car il sculpte lui-même ses santons dans la pierre des carrières de Beaulieu qui font encore la notoriété du village.La crèche de Gérard, la plus authentique de toutes car il sculpte lui-même ses santons dans la pierre des carrières de Beaulieu qui font encore la notoriété du village.La crèche de Gérard, la plus authentique de toutes car il sculpte lui-même ses santons dans la pierre des carrières de Beaulieu qui font encore la notoriété du village.
La crèche de Gérard, la plus authentique de toutes car il sculpte lui-même ses santons dans la pierre des carrières de Beaulieu qui font encore la notoriété du village.La crèche de Gérard, la plus authentique de toutes car il sculpte lui-même ses santons dans la pierre des carrières de Beaulieu qui font encore la notoriété du village.La crèche de Gérard, la plus authentique de toutes car il sculpte lui-même ses santons dans la pierre des carrières de Beaulieu qui font encore la notoriété du village.
La crèche de Gérard, la plus authentique de toutes car il sculpte lui-même ses santons dans la pierre des carrières de Beaulieu qui font encore la notoriété du village.La crèche de Gérard, la plus authentique de toutes car il sculpte lui-même ses santons dans la pierre des carrières de Beaulieu qui font encore la notoriété du village.La crèche de Gérard, la plus authentique de toutes car il sculpte lui-même ses santons dans la pierre des carrières de Beaulieu qui font encore la notoriété du village.

La crèche de Gérard, la plus authentique de toutes car il sculpte lui-même ses santons dans la pierre des carrières de Beaulieu qui font encore la notoriété du village.

La crèche de Marie France peuplée de santons de petite taile de 4 à 5 cm.
La crèche de Marie France peuplée de santons de petite taile de 4 à 5 cm.La crèche de Marie France peuplée de santons de petite taile de 4 à 5 cm.
La crèche de Marie France peuplée de santons de petite taile de 4 à 5 cm.La crèche de Marie France peuplée de santons de petite taile de 4 à 5 cm.La crèche de Marie France peuplée de santons de petite taile de 4 à 5 cm.
La crèche de Marie France peuplée de santons de petite taile de 4 à 5 cm.La crèche de Marie France peuplée de santons de petite taile de 4 à 5 cm.La crèche de Marie France peuplée de santons de petite taile de 4 à 5 cm.

La crèche de Marie France peuplée de santons de petite taile de 4 à 5 cm.

Coletteenrichit sa crèche de personnages trouvés lors de ses voyages. Sa crèche s'ouvre aux dimensions du monde sous les voûtes de sa belle salle à manger où elle réunit toute sa famille le jour de Noël.
Coletteenrichit sa crèche de personnages trouvés lors de ses voyages. Sa crèche s'ouvre aux dimensions du monde sous les voûtes de sa belle salle à manger où elle réunit toute sa famille le jour de Noël.Coletteenrichit sa crèche de personnages trouvés lors de ses voyages. Sa crèche s'ouvre aux dimensions du monde sous les voûtes de sa belle salle à manger où elle réunit toute sa famille le jour de Noël.
Coletteenrichit sa crèche de personnages trouvés lors de ses voyages. Sa crèche s'ouvre aux dimensions du monde sous les voûtes de sa belle salle à manger où elle réunit toute sa famille le jour de Noël.Coletteenrichit sa crèche de personnages trouvés lors de ses voyages. Sa crèche s'ouvre aux dimensions du monde sous les voûtes de sa belle salle à manger où elle réunit toute sa famille le jour de Noël.
Coletteenrichit sa crèche de personnages trouvés lors de ses voyages. Sa crèche s'ouvre aux dimensions du monde sous les voûtes de sa belle salle à manger où elle réunit toute sa famille le jour de Noël.Coletteenrichit sa crèche de personnages trouvés lors de ses voyages. Sa crèche s'ouvre aux dimensions du monde sous les voûtes de sa belle salle à manger où elle réunit toute sa famille le jour de Noël.Coletteenrichit sa crèche de personnages trouvés lors de ses voyages. Sa crèche s'ouvre aux dimensions du monde sous les voûtes de sa belle salle à manger où elle réunit toute sa famille le jour de Noël.

Coletteenrichit sa crèche de personnages trouvés lors de ses voyages. Sa crèche s'ouvre aux dimensions du monde sous les voûtes de sa belle salle à manger où elle réunit toute sa famille le jour de Noël.

Marie Aline collectionne les santons habillés ce qui rend sa crèche intéressante et la distingue des autres.. Cette année elle a complété sa crèche par des maisons qu'elle a réalisées elle même. Sa crèche s'embellit chaque année
Marie Aline collectionne les santons habillés ce qui rend sa crèche intéressante et la distingue des autres.. Cette année elle a complété sa crèche par des maisons qu'elle a réalisées elle même. Sa crèche s'embellit chaque annéeMarie Aline collectionne les santons habillés ce qui rend sa crèche intéressante et la distingue des autres.. Cette année elle a complété sa crèche par des maisons qu'elle a réalisées elle même. Sa crèche s'embellit chaque annéeMarie Aline collectionne les santons habillés ce qui rend sa crèche intéressante et la distingue des autres.. Cette année elle a complété sa crèche par des maisons qu'elle a réalisées elle même. Sa crèche s'embellit chaque année
Marie Aline collectionne les santons habillés ce qui rend sa crèche intéressante et la distingue des autres.. Cette année elle a complété sa crèche par des maisons qu'elle a réalisées elle même. Sa crèche s'embellit chaque annéeMarie Aline collectionne les santons habillés ce qui rend sa crèche intéressante et la distingue des autres.. Cette année elle a complété sa crèche par des maisons qu'elle a réalisées elle même. Sa crèche s'embellit chaque annéeMarie Aline collectionne les santons habillés ce qui rend sa crèche intéressante et la distingue des autres.. Cette année elle a complété sa crèche par des maisons qu'elle a réalisées elle même. Sa crèche s'embellit chaque année
Marie Aline collectionne les santons habillés ce qui rend sa crèche intéressante et la distingue des autres.. Cette année elle a complété sa crèche par des maisons qu'elle a réalisées elle même. Sa crèche s'embellit chaque annéeMarie Aline collectionne les santons habillés ce qui rend sa crèche intéressante et la distingue des autres.. Cette année elle a complété sa crèche par des maisons qu'elle a réalisées elle même. Sa crèche s'embellit chaque annéeMarie Aline collectionne les santons habillés ce qui rend sa crèche intéressante et la distingue des autres.. Cette année elle a complété sa crèche par des maisons qu'elle a réalisées elle même. Sa crèche s'embellit chaque année

Marie Aline collectionne les santons habillés ce qui rend sa crèche intéressante et la distingue des autres.. Cette année elle a complété sa crèche par des maisons qu'elle a réalisées elle même. Sa crèche s'embellit chaque année

A suivre la découverte des autres crèches du chemin ...

Voir les commentaires

Rédigé par Daniel

Repost 0

Publié le 24 Janvier 2016

La crèche de l'église de Sommières

Pas loin de Beaulieu, à Sommières, l'église paroissiale dédiée à St Pons, de style néogothique, reconstruite au milieu du XIXème siècle, richement décorée, son orgue a été restauré récemment et elle a l'avantage d'avoir gardé d'anciens santons en plâtre de grande taille, d'un mètre environ. Certains sont abimés ou ont été accidentés. La crèche est toute simple, posée à même le sol d'une chapelle latérale mais réalisée avec goût et une certaine recherche esthétique. Cité médiévale dotée de vestiges d'un pont romain, ses ruelles étroites à flanc de colline offrent un décor naturel à la pastorale itinérante que la troupe du cercle St Michel de Fuveau est venue jouer à plusieurs reprises quelques jours avant  Noël.

Voir ici l'historique de l'église

Crèches d'églises à Sommières, St Genies des Mourgues
Crèches d'églises à Sommières, St Genies des MourguesCrèches d'églises à Sommières, St Genies des Mourgues
Crèches d'églises à Sommières, St Genies des MourguesCrèches d'églises à Sommières, St Genies des MourguesCrèches d'églises à Sommières, St Genies des Mourgues
Crèches d'églises à Sommières, St Genies des MourguesCrèches d'églises à Sommières, St Genies des MourguesCrèches d'églises à Sommières, St Genies des Mourgues
Crèches d'églises à Sommières, St Genies des Mourgues
Crèches d'églises à Sommières, St Genies des MourguesCrèches d'églises à Sommières, St Genies des Mourgues
Crèches d'églises à Sommières, St Genies des MourguesCrèches d'églises à Sommières, St Genies des Mourgues
Crèches d'églises à Sommières, St Genies des MourguesCrèches d'églises à Sommières, St Genies des Mourgues

La crèche de l'église de St Genies des Mourgues

St Genies des Mourgues est un village limitrophe de Beaulieu et possède une crèche dont les santons  anjmés sont réalisés et entretenus en bon état de marche depuis de longues années  par deux passionnés : Paul Despioch et Guy Dupas. L'église paroissiale est un bijou d'architecture des XIème et XVIIèmes siècles. La crèche que j'avais déjà présentée ici en 2011  évoque la vie rurale du village d'autrefois.

Crèches d'églises à Sommières, St Genies des Mourgues
Crèches d'églises à Sommières, St Genies des MourguesCrèches d'églises à Sommières, St Genies des Mourgues
Crèches d'églises à Sommières, St Genies des MourguesCrèches d'églises à Sommières, St Genies des MourguesCrèches d'églises à Sommières, St Genies des Mourgues
Crèches d'églises à Sommières, St Genies des MourguesCrèches d'églises à Sommières, St Genies des MourguesCrèches d'églises à Sommières, St Genies des Mourgues
Crèches d'églises à Sommières, St Genies des Mourgues
Crèches d'églises à Sommières, St Genies des MourguesCrèches d'églises à Sommières, St Genies des MourguesCrèches d'églises à Sommières, St Genies des Mourgues

Voir les commentaires

Rédigé par Daniel

Publié dans #Crèches d'églises

Repost 0