Les bergers, les vrais

Publié le 12 Avril 2006

Les bergers, à force de les voir dans la crèche, on finit par les idéaliser, en faire des personnages à part, des êtres de la nature, qui ont trouvé ce que nous cherchons, le secret de la vraie vie, avec cette façon de vivre simple, paisible, harmonieuse. Un bonheur authentique malgré les efforts et la peine qu'exige ce métier. Pourtant, ils vivent dans le même monde que nous, même si leur univers est différent. En témoigne cette photo du berger de Luceram (merci à Alysiane !). C'est lui qui à Noël, défile avec avec d'autres bergers, frappe trois coups à la porte de l'égklise et vient offrir un agneau lors de la messe de minuit. C'est la cérémonie du pastrage, avec des variantes selon les traditions particulières propres à certains endroits de Provence.

Luceram est près de Nice. Les habitants du village réalisent chaque année des crèches devant leur maison, derrière une fenêtre, pourque les visiteurs puissent les voir de la rue. Des milliers de visiteurs se pressent chaque année. (Voir ici des photos.)

Je me souviens, enfant, avoir vu  quelques fois la transhumance traverser le village. Quel bruit ! Il me semble entendre encore le troupeau arriver au loin, un bruit sourd, de plus en plus fort, celui des sonnailles. Les bergers passaient devant nous sans un mot, sans un regard, absorbés par leur tâche, occupant tout l'espace d'un bout à l'autre du village, fiers de voir sortir les gens devant leur porte pour contempler le spectacle de cette marée de moutons chargée de  mystère, porteuse d'une vérité cachée qui venait anoblir cette terre, ces paysages de garrigue. J'éprouvais alors de la fierté, malgré mon jeune âge, je ressentais le lien vivant qui m'attachait à cette terre.

 

Rédigé par Daniel

Publié dans #Bergers et troupeaux

Repost 0
Commenter cet article

valy 24/04/2006 10:52

c 'est vrai que la photos du berger d'Alysiane est belle, il mèriterait d'etre santonniser!!!!!! bisous

alysiane 13/04/2006 12:00

Merci beaucoup d'avoir mis la photo du vrai berger de Lucéram actuellement à la retraite, mais qui continue toujours à Noêl à guider les moutons tout en haut du village à la chapelle. C'est une grande chance pour moi  de l'avoir rencontré par hasard, un matin ensoleillé de Janvier où j'arpentais les ruelles escarpées de Lucéram. Il m' a fait visité son humble demeure avec tout un capharnaum de crèches, de santons, de souvenirs entassés dans une agréable odeur de café qui flottait. Un pur  moment  de chaleur humaine et de gentillesse.
 

Daniel 13/04/2006 23:36

Ton commentaire montre combien est mince la frontière qui nous mène des santons au monde réel, enfin je veux dire le monde authentique, vrai,  comme celui du berger de Lucéram. Merci pour ce témoignage.