Voyage d'hiver dans le Luberon : en passant par La Tour d'Aigues.

Publié le 2 Avril 2012

 

Visite rapide à La Tour d'Aigues

  A La Tour d'Aigues, pas de problème, la crèche est visible de l'extérieur. Visite rapide, on ne s'attarde pas, le programme de la journée n'est pas terminé. Tant pis pour le château et l'église qui mériteraient plus d'attention.


"L'église de la Tour d'Aigues s'élève sur la place du même nom.
Elle est trapue et a l'aspect d'une forteresse. Bâtie sur l'emplacement d'un temple primitif qui était romain, elle porte le vocable de Notre Dame de Romegas.
Ce nom de Romegas vient du latin "rumex : ronce" et évoque le souvenir d'une fondation rurale, au XIème siècle, au nord du village."

"Construite une première fois au XIème siècle, il ne reste plus rien de l'édifice originel. L'actuel édifice date des XIIIème et XVIIIème siècles.  A noter, son chœur roman et sa belle nef à quatre travées, voûtée en berceau brisé. L’église renferme aussi une belle mise au tombeau du XVIe siècle ainsi que des tableaux, notamment la descente de croix par de Volterra (XVIIe), l’Assomption de Bigot (XVIIe), la Sainte Famille d’Honoré Gourret (XVIIIe)."

 

photo Dominique Pipet

 

 

Fichier:La Tour d Aigues by JM Rosier.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du château de la Tour d'Aigues, construit pendant la Renaissance, il ne reste que des vestiges. Incendié par deux fois, en 1780 et pendant la révolution en 1792. Ces ruines sont en cours de restauration.

 
  Fichier hébergé par Archive-Host.com   

 

 

 

 

 

 

Nichée dans une crypte, sur les flancs de l'église Notre Dame de Romegas, la crèche aux santons animés évoque la vie du village présent en fond de décor.

 A noter parmi les personnages traditionnels représentant les métiers d'autrefois comme le meunier , la bugadière ou le rémouleur, les 2 paysans battant le blé à l'aide d'un ventaire pour séparer le grain de l'épi. La machine était actionnée à la main.

 

 

 

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Une crèche de facture assez simple mais qui qui ne manque pas de charme.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Au centre, 2 paysans battant le blé à l'aide d'un ventaire.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Personnages traditionnels représentant les métiers d'autrefois comme le meunier et la bugadière.

Mais pas le temps de rester plus longtemps. Nous reprenons la route, direction Grambois.

A suivre...

 

 

Rédigé par Daniel

Publié dans #Crèches d'églises

Repost 0
Commenter cet article

jeanpierre 10/04/2012 14:00


Et des milliers de grands santons d'une douceur infinie d'attitudes et de colori , nés dans l'atelier de Thérése et Louis Neveu , à la Tour de Clastre d'Aubagne ( qui fut quand même ouvert 
de 1890 à 1982 ) , on en voit si peu aujourd'hui dans les crêches d'église  , mais où sont -ils donc passés ?

Daniel 11/04/2012 14:20



Oui et c'est bien dommage.


Les santons d'église des ateliers Neveu on en voit surtout dans les églises autour d'Aubagne Marseille. Mais on aimerait en voir plus souvent. A N Dame de la garde il y a quelques années la
crèche était faite avec des grands santons Neveu, depuis ce sont des santons habillés du commerce sans grans intérêt quiont pris leur place. Dommage.