Les adieux de Sabri Allouani aux arènes.

Publié le 19 Mai 2010

 

Puisque le printemps semble de retour... 


Il semblerait que monsieur le printemps se décide enfin à s'installer après n'avoir fait que de brèves apparitions depuis son retour officiel. J'ai repris le chemin des arènes après quelques dimanches pluvieux. Les courses camarguaises et nos belle traditions vont ici désormais prendre le pas sur les santons, même si bien sûr je garde un oeil sur tout ce qui peut être d'actualité les concernant.


Triste retour cependant aux arènes de Nïmes où Sabri Allouani met fin à sa carrière.


Dimanche donc j'étais à la course de Nimes où les meilleurs taureaux du moment étaient annoncés. Effectivement ils n'ont pas déçu et se sont tous montrés à la hauteur de leur réputation. Par contre les raseteurs, en nombre insuffisant pour de si grandes arènes techniquement difficiles, n'ont pas su faire face à la situation. Tant et si bien que Sabri Allouani, bien que rasetant hors compétition, a du prendre les choses en main et tenter de suppléer aux insuffisances de ses collègues. Hélas pour lui, Rodin des Baumelles, magnifique taureau, graine de biòu d'Or, en sautant après lui, l'a renvoyé brutalement contre le burladero, l'empêchant de s'accrocher au mur et entraînant sa chute au sol. Immédiatement après Sabri fait annoncer qu'il ne rasetera plus jusqu'à son jubilé prévu à Lunel en octobre.


Ainsi s'est achevée brutalement la carrière du plus célèbre des raseteurs, celui qui a obtenu le meilleur de tous les palmarès de l'histoire de la course camarguaise. Tout au long de sa carrière il a été adulé par l'immense majorité du public mais victime aussi d'attaques racistes qui fusaient parfois des gradins, dans certaines arènes de Provence en particulier. Il avait décidé cette année de n'aller que dans les arènes languedociennes.


Il a quitté la piste sous l'ovation des afeciouna présents mais la tristesse et le désarroi venaient d'envahir les gradins. Triste départ pour un champion qui méritait une sortie glorieuse dans ces mêmes arènes de Nïmes où il a triomphé maintes fois devant une foule en délire. Le hasard a voulu que mon appareil photo tombe en panne au même moment et me prive donc du souvenir des derniers rasets de Sabri Allouani. Mais à Lunel c'est sûr il en fera de plus beaux et là j'espère bien pouvoir en garder le souvenir sur mes photos. Voici quand même les dernières que j'avais faites de lui depuis la reprise de la saison.

 

P.S.

Sabri Allouani est en fait revenu ensuite sur sa décision et a entamé sa tournée d'adieux dans les arènes du Languedoc, là  où le public, les clubs taurins et les organisateurs ont su l'apprécier à sa juste valeur. 

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.comLunel Royale Cuillé 28 mars 2010 Titouan

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Lunel royale Cuillé Titouan 28 mars 2010

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Lunel royale Cuillé Ruy Blas 28 mars 2010

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Lunel royale Cuillé Ruy Blas 28 mars 2010


Fichier hébergé par Archive-Host.com

Lunel royale Cuillé  28 mars 2010- Sabri Allouani et Lahcène Outarka

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Lunel royale Fabre Mailhan 5 avril 2010- Sabri Allouani dans les gradins.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Palavas Royale Cuillé 2 mai 2010- Sabri Allouani et Titouan.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Palavas Royale Cuillé 2 mai 2010- Sabri Allouani et Guépard

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Palavas Royale Cuillé 2 mai 2010- Sabri Allouani et Tassou

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Rédigé par Daniel

Publié dans #Taureaux et raseteurs saison 2010

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gregoire 25/05/2010 17:55



Bonjour. Hier j'etais à Fontvieille et je me suis regalé. La course camarguaise continue de pas trop mal se porter. Ainsi va la vie .Après Soler, Chomel et puis Allouani .Demain peut-être
Benjamin Villard viendra à son tour apporter sa pierre au clapas.