Le Grau est en fête et Mickael est de retour !

Publié le 14 Juin 2010

 

Mickaël Matray de retour après une trop longue absence.


Au Grau jour de fête de la mer ce dimanche 13 juin et aux arènes journée du Peuple de Camargue avec bien sûr une course de taureaux. Bel hommage à la Camargue avec en prélude cette roussataio de Renaud Vinuesa, toujours aussi bien réussie, entourée du ballet des arlésiennes défilant et dansant. Voilà des images un peu idéalisées  de la Camargue mais profondément  vraies, qui font vibrer la foule et les coeurs. La capelado aussi est un moment fort avec un cérémonial valorisant les manadiers qui se présentent d'abord un à un, puis les raseteurs, tous encadrés par des arlésiennes. Moment d'émotion intense enfin, quand Mickael Matray fait son entrée dans l'arène en dernier. Il revient après une trop longue absence. Il foule le sable à nouveau et s'incline alors aussitôt vers le sol comme pour saluer l'arène, la piste qu'il retrouve enfin. Le public l'acclame. Il tient là sa première revanche sur le sort qui l'a accablé et les méchantes gens qui l'ont sali. Visiblement ému il a la démarche fière d'un conquistador.

 

Petit Lou de Chaballier.


 Puis passées les salutations à la présidence, comme toujours, il y a ce moment de flottement, en fait comme un recueillement avant que le toril ne libère le taureau qui le premier des six autres qui suivront va devoir faire ses preuves de cocardier. Aujourd'hui c'est Petit Lou de Chaballier. La bête a belle allure et brille de tout son éclat noir. Vif, rapide, plein d'énergie, le cocardier d'emblée attaque et poursuit qui le provoque.

 

Micka calme-toi!


 A ce moment-là sur les gradins, amis et afeciounas observent les nouveaux premiers pas de Matray. On le savait fonceur, déterminé, on le retrouve plus fougueux que jamais. Il va au taureau, il n'a peur de rien et rien ne peut l'arrêter. Il brave le danger et décroche cocarde et glands à Petit Lou qui se demande quel nouveau vainqueur du minautore ose ainsi l'affronter.
Et puis il y cette corne qui vient frapper près du coeur ce noble fils de Thésée, sans le blesser pourtant. Le choc est violent, rude et va calmer un peu sa rage de vaincre. Dans les gradins un cri: Micka calme-toi!

 

Daniel Siméon organisateur des courses du Grau avait le sourire. Le public aussi.


Mickael, gêné et endolori par le coup reçu va en effet calmer un peu ses élans mais restera bien présent et actif tout au long de la course qui a été belle comme rarement vue d'aussi réussie depuis longtemps. Taureaux et raseteurs nous ont montré ce que la nouvelle génération d'hommes et de cocardiers peut offrir de mieux. Dimanche soir au Grau, à la sortie des arènes, Daniel Siméon organisateur des courses avait le sourire. Le public aussi.

 

Autres photos et commentaires de la course à suivre...

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 


Rédigé par Daniel

Publié dans #Taureaux et raseteurs saison 2010

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Aficiona 01/02/2011 11:31


Compte rendu de très bonne qualité....!!!normal avec cet artiste en piste....


elisabeth 15/06/2010 21:46



Qu'a donc  dans la main ce Monsieur en blanc ? A quoi ça sert ?



Daniel 15/06/2010 22:33



c'est le crochet du raseteur qui permet d'enlever cocarde, glands et ficelles attachées autour des cornes du taureau