Les santons sont à leur place dans la crèche, Marie chemine sur son âne.

Publié le 22 Décembre 2009


Les santons  sont à leur place dans la crèche, Marie chemine sur son âne.


Ma crèche est fin prête, celle de l'église aussi où Yves est venu porter  douze moutons de grande taille qu'il a modelés en terre brute et qui forment un troupeau magnifique.

Dernière promenade ce matin dans la garrigue pour aller encore récolter quelques brins de mousse ou de feuillage manquant. La terre est mouillée, le ciel gris est bas, menaçant. Pourtant la campagne est belle avec ses odeurs de thym, de cade, d'aspic sauvage. Le chemin bordé de murets en pierres couvertes de mousse ressemble à un paysage de crèche. Avec mes sacs, mon manteau, mon large cache-nez, je ressemble un peu à un santon égaré ou à un herboriste à la recherche de plantes pour faire je ne sais quelle potion ou remède... Malgré la grisaille humide, avec un peu d'avance sur le calendrier, la nature m'offre avec cette petite promenade matinale le plus beau des cadeaux de Noël. Celui de l'attente joyeuse dans un décor de rêve.

De retour à la maison puis à l'église pour une ultime vérification. Encore quelques retouches et maintenant tout est en place, je ne touche plus à rien. Rideau. Tout peut commencer, place aux santons, ils sont là, en marche ou déjà en position devant l'étable. Le temps est suspendu, comme si les choses s'arrêtaient jusqu'au 24 à minuit pendant que Marie chemine sur son âne en direction de l'étable.

Fichier hébergé par Archive-Host.comMarie de l'Avent par Paul Fouque.
 

Rédigé par Daniel

Publié dans #crèches et santons

Repost 0
Commenter cet article

Miche 23/12/2009 15:53


            Pauvre petit âne, quel chemin parcouru. Un petit truc pour le "rafistoler". Si tu ne disposes pas de poudre d'argile cuite, poncer
au papier verre une tuile ou une brique (argile cuite), mélanger la poudre obtenue avec de la colle à bois (colle blanche). Ensuite enduire avec une petite spatule ou la pointe d'un couteau toutes
les parties abimées du santon. Laisser sécher et poncer doucement les bavures éventuelles au papier verre fin. Il n'y a plus qu'à peindre et le petit âne se sera fait une nouvelle jeunesse pour
conduire Marie à bon port. Amitiés. Joyeux Noël.   Miche


Daniel 23/12/2009 23:38


Merci pour la recette, je ne la connaissais pas. En effet ce santon a été recollé après un accident dans un colis postal mal emballé. Mais j'aime beaucoup la façon dont Paul Fouque a représenté
Marie sur son âne cheminant vers l'étable.
Merci encore et joyeux Noël