Edmond Prados santonnier à Pertuis

Publié le 21 Janvier 2010


Edmond Prados, vrai santonnier
de Provence.


Il y avait longtemps que je voulais retourner à Pertuis.
Ma découverte de Pertuis, cela remonte à il y a bien 30 ans je crois.
J'étais alors allé à Aix, comme d'habitude, à l'atelier de Paul Fouque, voir sur place, sur ses étagères les santons de 13cm exposés à la vente afin de compléter ma collection. En ville, dans la vitrine d'un commerce, j'avais vu une affiche signalant une expo-vente de santons à Pertuis. Deux santonniers à l'affiche: Anaïs et Edmond Prados.

Prados, je connaissais ses santons pour les avoir découvert au salon de Garons au début des années 80. C'était alors la manifestation la plus connue chez nous. C'est là que j'ai acheté mes premiers Prados ainsi que mes premiers Paul Fouque d'ailleurs. Les 13 cm valaient alors 80 f. si me souviens bien. J'aurais dû en acheter bien plus car les prix n'allaient pas tarder à augmenter bien plus vite que le contenu de ma bourse!

Anaïs, quand je l'ai rencontrée, je ne savais pas encore qu'elle était en fait Christiane Devouassoux, la fille de julien. Je découvrais à traver ses créations ce style propre à celui de la dynastie fondée par Rodolphe créateur de la plupart des originaux et donc des moules mères.

C'est donc lors de cette expo que des liens se sont créés avec M. Prados. Mais, après la Noël de 1994 j'ai du en raisons de graves difficultés professionnelles limiter mes visites chez les santonniers et par la même mes achats. J'ai quand même continué à fréquenter foires et salons mais je ne voyais plus les santons Prados nulle part. Sur les stands, personne ne pouvait me donner de ses nouvelles. Disparu dans la nature? Passant par Pertuis l'autre jour, au prétexte d'aller à Grambois voir la fameuse crèche de M. Graille, le hasard m'a conduit dans les rues du vieux Pertuis où une plaque de rue a soudain retenu mon attention : rue d'Astouin. Je me dis c'est là, j'interroge un passant qui me confirme et me conduit jusqu'à la maison de M. Prados où rien n' a changé sauf que l'atelier est fermé, car j'apprends peu après de sa bouche même qu'il a pris sa retraite, cessé son activité et vendu son matériel. Heureusement il a gardé de beaux souvenirs, une crèche dans un moulin, une grande transhumance qui aurait pu lui valoir un titre et divers grands santons particulièrement significatifs de son art.

Il est des jours où le hasard fait bien les choses. Tout à la joie d'avoir retrouvé un santonnier de grand talent, je fais photos sur photos, puis nous allons avec lui à Grambois voir la crèche de M. Graille. Mais suite à un clic malheureux, je perds toutes les photos enregistrées sur la carte mémoire de mon numérique. De retour chez lui et après une autre étape à Astouins chez son ami Daniel Galli, je fais d'autres photos, mais pressé par le temps, la nuit, le froid et le chemin du retour, elles sont moins nombreuses et trop vite faites. Les voici quand même, en hommage à Edmond Prados qui fait partie pour moi des vrais grands santonniers. Je n'ai jamais retrouvé, sauf chez robert canut,  des  maisons et villages en argile aussi bien faites et décorées dans un pur style provençal. E. Prados réalise toujours des structures de crèches en liège et argile avec le même souci du travail bien fait et à des prix très abordables ce qui ne gache rien.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com la transhumance, au centre le troupeau sur un pont.j'avais d'autres photos plus belles, dommage.

Fichier hébergé par Archive-Host.com partie gauche d ela transhumance

Fichier hébergé par Archive-Host.com la prtie droite de la transhumance.

Fichier hébergé par Archive-Host.com Une des belles crèches en liège dont M. Prados a le secret.

Fichier hébergé par Archive-Host.com La séries des 13 cm photographiés sur une étagère éclairée par l'arrière ce qui se traduit par certains reflets lumineux en fond.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com Grand santon offert par son ami Paul Fouque.

Fichier hébergé par Archive-Host.com Le boulanger en 8cm, un des santons de Prados que je préfère le plus.

Rédigé par Daniel

Publié dans #santonniers

Repost 0
Commenter cet article

RUCKLY ANDRÉ 25/02/2014 22:06

Bonjour...Ici la Lorraine....Comment vous dire toute la place que prend Laurent dans les beaux souvenirs que nous a donné la Provence ?? 1975....notre premiére découverte (en camping à Beaucaire) et un vrai bonheur de découvrir une aussi belle région...Daudet y est pour beaucoup...mais Laurent a pris sa place...sa gentillesse,son ouverture aux autres,y sont pour beaucoup et son souvenir est toujours présent, avec nous "gens de l'est".Que vous dire des sentiments que nous ressentons..devant la vitrine de notre salon ou sont présents les santons de Laurent.Nous avons depuis ces années rencontré sa charmante fille au petit cabanon des Baux...Tout heureux de pouvoir continuer notre magnifique collection....et aussi aujourd'hui ou nous avons découvert votre site...QUE DU BONHEUR ....Merci pour le soleil que vous nous envoyez et c'est sûr A BIENTÔT CHEZ LAURENT........Qu'il repose en paix et que ses santons lui disent toute la gratitude d'un papy lorrain et de sa famille

jacques 22/01/2010 19:13


très interessant reportage sur un santonnier peu connu
effectivement ces santons ont une âme, on y retrouve une parenté avec les premiers santons de P Fouque


Daniel 06/02/2010 19:45


Oui M. Prados a bien connu Paul Fouque et je crois qu'il a appris pas mal de choses à son contact.


lahuec martine 22/01/2010 14:24


moi aussi je me rapelle bien ce grand santonnier, il faisait parti des exposants de la manifestation de St mamert, et cette année à Gajan, nous avions part l'intermédiaire de Daniel Galli, 2
crèches de sa création à la vente, un vrai bonheur de voir qu'il reste en contact avec le milieu !
Je profinte de ce petit mot pour vous faire parvenir tous nos voeux pour l'année qui est déja bien entamée. Qu'elle vous soit bonne et vous garde en bonne santé. Amicalement.
Martine et René


Daniel 06/02/2010 19:43


Merci pour vos voeux, recevez les miens même avec retard.
Oui M. Prados continue à faire des crèches en liège avec étables, mais dommage qu'il ne fasse plus de santons !