La crèche de Dauphin, une des plus anciennes de Haute-Provence.

Publié le 16 Février 2011

 

La crèche de Dauphin 

     

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

 

 

Dauphin, vieux village médiéval, domine la vallée entre le Luberon et la montagne de Lure. La crèche  de l'église date de 1748. 

Un registre tenu par le curé de l'époque fait mention d'une dépense de 21 livres et 10 sols pour l'achat des santons, dont les plus anciens sont classés monuments historiques au titre d'objet.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com


 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La crèche  de l'église date de 1748. 

Un registre tenu par le curé de l'époque fait mention d'une dépense de 21 livres et 10 sols pour l'achat des santons, dont les plus anciens sont classés monuments historiques au titre d'objet.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

 

 

La crèche est encadrée de rideaux comme si elle était installée sur une scène de théâtre. Les santons sont ainsi comme les acteurs d'une pièce. Ils font revivre la scène de la Nativité à travers des personnages évoquant la vie des gens du village. Certains visages, comme chez Pierre Graille à Grambois, ont en effet une étrange ressemblance avec celui des villageois, notamment celui des membres de la famille en charge de la crèche dont est issue la céramiste Mireille Chopin. Elle met tout son talent à cette entreprise en veillant à la restauration des santons anciens mais aussi en se faisant santonnière pour créer de nouveaux personnages.    

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La crèche dans les années 80 avec la Vierge habillée de blanc avec une ceinture bleue.

 

 Fichier hébergé par Archive-Host.com

La Vierge a retrouvé sa robe rouge malgré une tradition locale qui l'habillait plus richement de bleu et de blanc, couleurs plus conformes à une vision saint-sulpicienne et à l'imagerie modelée par la vierge de Lourdes.  

 

 

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Le décor de la crèche est conçu davantage pour mettre en valeur la beauté des santons que pour recréer fidèlement un paysage provençal même si le décor de fond est une évocation du village. Pas de chemin ni de pente pour suggérer le passage d'un niveau ou d'un endroit à l'autre, mais une superposition des volumes que les éléments de décor marient entre eux sans  parvenir à les masquer toutefois. Mais une habile diposition de végétaux et branchages contribue au réalisme de l'ensemble. Même habileté pour les personnages de la nativité disposés devant l'étable et non à l'intérieur en raison de leur différence de taille. Une mise en scène donc qui suggère plus qu'elle ne représente, ne s'attardant pas sur un réalisme pointilleux pour privilégier à travers une vision d'ensemble la dimension spirituelle, le caractère sacré et le sens véritable de la nativité que vient rehausser le phylactère porté par l'ange au-dessus de l'étable "Gloria in exclesis Deo".

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

  La jeune femme au panier ( à gauche), le berger au bâton, la fileuse avec sa coiffe, son châle noir et sa robe à grandes fleurs et l'homme à la lanterne (à droite), sont assurément très anciens. ( source: Jean-bernard Lacroix dans un fascicule intitulé "Les crèches anciennes de Haute-Provence publié par la société scientifique et littéraire des Alpes de Haute provence en 1985)

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Aux santons jalousement conservés s'ajoutent des créations plus récentes. Quoique d'un style différent, elles s'intègrent parfaitement et offrent un bel exemple de renouvellement réusi de la tradition ancienne.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

La Vieille au fagot, a été réalisée par  Mireille Chopin en 1996.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Au centre, la Marie faïencière (1993),  le garde champêtre, à droite (1997).

Le tambourinaire à gauche a été restauré en 1994 et Papa Jo et son chien réalisés par Mireille Chopin en 1994.


Fichier hébergé par Archive-Host.com

Papa Jo et son chien réalisés par Mireille Chopin en 1994.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Le maire et la sage-femme au berceau.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Mireille Chopin présentant les rois mages.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Les rois mages et leurs pages sont aussi très anciens avec de riches costumes rappelant les anciens ornements liturgiques des prêtres.

Une crèche qui vaut le déplacement dans un village aux maison et ruelles médiévales dominant un paysage typique de la Haute-Provence qui a inspiré l'oeuvre de Giono.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec quelques passionnés de crèches et santons, malgré le froid redoutable de la fin décembre, nous avons passé une journée riche en émotions et découvert bien sûr d'autres trésors dans les églises des villages voisins.

 

 

 

 

 

 

Un grand merci à notre ami Jean-félix qui a organisé avec minutie les différents rendez-vous et fait en sorte que les églises soient ouvertes mais aussi que notre petit groupe soit accueilli par les responsables des crèches.

A suivre donc...

 

Pour visionner les images en diaporama, cliquer sur le roi mage à droite (dernière photo)

 

Rédigé par Daniel

Publié dans #Crèches d'églises

Repost 0
Commenter cet article