Arles: démontage du Salon des Santonniers.

Publié le 15 Janvier 2010


Le salon d'Arles, oui cette fois c'est bien fini.

Après la fête il faut encore travailler dur pour tout démonter
.

Oui, cette fois c'est bien fini. Après la fête il faut encore travailler dur pour tout démonter, remballer, laisser place nette. Défaire une crèche, ranger les santons, c'est forcément toujours un peu triste. Mais la joie est là qui l'emporte car cette 52ème édotion a été une belle réussite. Organisateurs, santonniers, créchistes, visiteurs, tout le monde est satisfait. Et déjà les idées vont bon train pour la prochaine fois, les projets ne manquent pas. En attendant chacun s'affaire et la neige des rues qui fait de la résistance ne facilite pas les choses. Impossible d'approcher la cour de service du cloître. Les bras encombrés de cartons et de sacs il faudra faire quantité d'allées et venues sur la chaussée glissante encore encombrée de neige et de plaques glace par endroits.

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Au moment où sontvretirées les vitres de protection il est temps encore de faire quelques images de la crèche réalisée
avec des santons et accessoires d'Henri et Suzanne  Cavasse. Une crèche exemplaire, un modèle du genre dont Arlette Bertello qui l'a aménagée a le secret.

Fichier hébergé par Archive-Host.com les moutons de Cavasse sont faits avec amour, réalistes mais naturels, simples, mariant bien les couleurs, ils permettent de faire de superbes transhumances.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com Le photographe officiel du Salon en pleine action. Son travail permet  aux responsables de disposer d'archives complètes et documentées sur l'histoire du Salon.

Fichier hébergé par Archive-Host.com Et maintenant il faut soigneusement retirer tous les santons avec précaution avant de défaire les supports.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Le président Philippe Brochier en plein travail...

Fichier hébergé par Archive-Host.com
dans la grande salle aux tapisseries d'Aubusson, la dernière crèche attend encore les déménageurs. C'est une crèche de l'atelier de Marcel Carbonel, un bel hommage de fidélité au père fondateur du Salon.

Fichier hébergé par Archive-Host.com
De la crèche des Cavasse il ne reste plus grand chose sauf la photo de fond de décor contre laquelle venait se fondre le paysage sans créer de rupture, produisant ainsi un heureux effet de perspective.

Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com
La cave au pressoir réalisée par Cathy et Daniel Aubenas, une pièce particulièrement bien travaillée encore en place.
.
Fichier hébergé par Archive-Host.com
Henri Vezolles qui a laissé son atelier de santonnier en ce jour de grand déménagement.

Fichier hébergé par Archive-Host.com
la silhouette de Marinette Frapolli encore en place
.
Fichier hébergé par Archive-Host.com
tandis que celles des Cavasse et d'André Gabriel sont sur le départ.

Fichier hébergé par Archive-Host.com A l'étage, l'exposition Devouassoux est encore en place, notamment cette nativité de Luc, le plus jeune des Devouassoux qui tout en restant fidèle au style familial a créé une nativité un tantinet décoiffante, n'hésitant pas à conférer à la Vierge et à Joseph des formes sensuelles qui leur donnent un sacré coup de jeune !

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Les rois-mages que Luc a créés, une belle réussite !

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

L'ange enfin qui la fête finie, semble remonter vers le ciel dans un beau mouvement d'ailes.

 
 

Rédigé par Daniel

Publié dans #Arles: Salon International des Santonniers

Repost 0
Commenter cet article