La St Valentin dans la crèche de Daniel

Publié le 12 Février 2007

    La St Valentin est toute proche. Cette fête au fil des ans - signe des temps ? - devient de plus en plus  commerciale. Une aubaine pour les fleuristes. Mais désormais les restaurants affichent complet le 14 février et certains, même les jours suivants. Décidément plus rien n'est comme avant, les amoureux ne vivent plus d'air pur et d'eau fraîche. La mondialisation de l'économie ne concerne pas que les marchandises. Elle étend son emprise sur les sentiments. Comme si offrir un bijou de prix suffisait à prouver son amour. Comme si l'intensité du sentiment se mesurait au prix du cadeau. Je connais des fleurs fanées précieusement gardées entre deux pages d'un livre, dans un tiroir ou une boîte à secrets, qui valent tous les diamants du monde. Ces fleurs fanées n'ont pas de prix. Leur valeur est bien plus que sentimentale, elle fait de nous des êtres humains, Oui je crois que nous ne sommes jamais trop humains, jamais assez humains. L'humain n'a pas de prix, car son prix les vaut tous.

Je trouve plutôt rassurant que demeure forte la tradition qui consistait jadis à échanger des billets doux, remplacés aujourd'hui par des cartes illustrées au dos desquelles on écrit ses sentiments à l'être aimé. D'après wikipedia, l'encyclopédie en ligne sur internet, les postes du monde entier évaluent à 1 milliard le nombre de messages d'amour envoyés pour la St Valentin.

Pas loin de notre village, à Roquemaure, dans le Gard ( cette partie du Gard qui sent déjà bon la Provence) les amoureux peuvent aller à l'église vénérer les reliques d'un St Valentin. Sauf qu'à Roquemaure en 1868 quand un riche viticulteur a offert ce reliquaire à l'église c'était pour protéger les vignes du phylloxera qui détruisait alors tout le vignoble. 

 voir ici l'article de l'encyclopédie Wikipedia.

 Voici Grasset et Grassette, un santon ancien de 12cm, non signé mais qui est vraisemblablement de Marius Chave.
Leur sourire et leur visage épanoui nous montrent combien ils s'aiment d'un amour tendre même si selon la pastorale ils se disputent souvent...

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Autre couple d'amoureux provençaux rendus célèbres par Mistral, Vincent et Mireille.
Les voici en santon,  également attribué à Marius Chave.
 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Et vus de dos ils sont tout autant émouvants.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Rédigé par Daniel

Publié dans #crèches et santons

Repost 0
Commenter cet article

jean Pierre 02/01/2009 17:46

Marius CHAVE est malheureusement parti il y a presqu'un quart de siècle déjà mais son petit fils avait reprisavec bonheur la tradition familiale en utilisant les moules de son grand-père mais aussi en créant lui-même ;il y a quatre ou cinq ans de celà il exerceait lui aussi son Art à Aubagne ou je lui avais fait des commandes et puis depuis..... j'ai perdu sa trace impossible de le localiser ! qui connait son adresse S.V.P.

Daniel 02/01/2009 23:22


Bonjour Jean Pierre et meilleurs voeux,
Malheureusement la maison Chave a définitivement fermé ses portes que ce soit la maison mère à Aubagne ou l'atelier d'Arles tenu par Henri Vezolles. Dommage que ne se trouvent plus les créations
d'un nom qui a tant marqué l'histoire du santon d'Aubagne


jean Pierre 02/01/2009 15:02

c'est sûr qu'ils sont de Marius Chave c'est sa technique de peinture au vernis et le visage de Mireille est un portrait ...

Daniel 02/01/2009 23:35


Merci de me confirmer cette appartenance. Ce santon fait partie d'une série non signée.


Patrice Lucquiaud 16/02/2007 00:29

ils sont très attendrissants ces couples Santons et ils reflètent bien ce beau sentiment d\\\'Amour et de confiance emprunt d\\\'une réelle humanité .Tout à fait d\\\'accord avec ton point de vue . Le mercantilisme se saissant des sentiments humains ... quelle décadence !...Il y a toute une prise de conscience à provoquer  en montrant d\\\'autres voies ... en donnant d\\\'autres sons de voix ...Amitiés à toi Daniel .

Daniel 16/02/2007 08:53

Bonjour Patrice, c'est rassurant quand même de voir qu'il y a quand même des poches de résistance à la commercialisation des sentiments. Amitiés.

chriscraft_ 13/02/2007 16:00

pour l'âne je fais pas ça ni de randonnée mais randovercors doit en faire
le vercors est sans doute à la portée de marcheurs bons et moyens mais c'est en aucun cas de l'escalade
 

planeth 13/02/2007 11:57

Et toi qui as la passion des santons, n'as-tu pas essayé d'en faire?perso j'ai essayé le boeuf, qui me manquait, mais il faut une patience!!

Daniel 13/02/2007 15:33

Oui j'ai essayé, pas facile, et puis les santonniers en font de si beaux !