Au Grau du Roi traditions et taureaux en souvenir d'Olivier Arnaud

Publié le 25 Juin 2009

C'est l'été.
Le Grau du Roi Fête le peuple de Camargue en ce 21 juin 2009 lors du 16ème trophée Olivier Arnaud.


En ce  dimanche 21 juin, été oblige, le soleil est là mais le vent aussi. Terrible, un mistral à décorner des taureaux ! Au Grau du Roi les pécheurs célèbrent la St Pierre,le ur patron. Aux arènes c'est la Fête du Peuple de Camargue avec une capelado améliorée aux saveurs de nos traditions, puis la course avec le trophée,
le 16ème du nom, créé en souvenir d'Olivier Arnaud,  raseteur disparu. Curieusement aucun hommage ne lui sera rendu, pas de discours ni de minute de silence ni une quelconque évocation de sa mémoire . Ma voisine de gradin, grauléenne de longue date, regrette mais ne se souvient plus bien des circonstances de sa disparition. Un grand merci à G. Bizet ( pas le compositeur, le pseudo d'un participant au forum Camargue Infos) qui a bien voulu m'autoriser à publier ces photos d'Olivier Arnaud :

Fichier hébergé par Archive-Host.com Olivier Arnaud.

Fichier hébergé par Archive-Host.com Photos aimablement communiquées par G. Bizet
http://www.info-camargue.com/camargue-forum-127-644258.html
link


Il commence à cagner sérieusement quand commence le spectacle d'avant la capelado. Régine Pascal crée l'ambiance en chantant "Mon Dieu que la Camargue est belle" sur un air emprunté à Jean Ferrat. Puis défilent les groupes, cavaliers, amazones. Place ensuite au tri des taureaux en piste par les gardians de la manade Vinuesa qui feront aussi une démonstration d'attente au fer, de saut de cheval à cheval et de simulacre de ferrade sur un jeune veau attrapé mains nues par les cornes. Émotion garantie avec la petite fille de Renaud Vinuesa qui du haut de ses sept ans est déjà une amazone accomplie. Je revois pour la 3ème fois cette année ce spectacle, mais il n'est jamais pareil et je ne m'en lasse pas. Nos traditions n'existent que si on les fait vivre !

Après un premier entracte un peu trop long, commence la capelado proprement dite, la présentation des raseteurs venant saluer la présidence avant la course sur l'air de l'ouverture de Carmen. Surprise. Les manadiers sont à l'honneur. Ils sont appelés un à un, entrent à cheval avec une arlésienne en croupe et le nom du taureau portant leurs couleurs est cité. Puis vient le tour des raseteurs habillés de gilets provençaux traditionnels aux couleurs vives qui tranchent sur leur tenue blanche, les jeunes de l'Avenir en tête, car cette course leur est ouverte aux côtés de leurs aînés des As.

Fichier hébergé par Archive-Host.com la célèbre danse des cordelles.

Fichier hébergé par Archive-Host.com Les arlésiennes en amazones.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com Renaud Vinuesa prépare un jeune veau pour la ferrade

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com Le saut d echeval à cheval.

Fichier hébergé par Archive-Host.com L'attente au fer

Fichier hébergé par Archive-Host.com La petite fille qui sait parler aux chevaux

Fichier hébergé par Archive-Host.com L'entrée des manadiers à cheval. Ici de dos Hubert Manaud qui a l'honneur de la piste pour son taureau Gavot

Fichier hébergé par Archive-Host.com Je ne sais plus de quelle manade est ce gardian en selle avec son arlésienne.
Ce couple nous fait penser évidemment à vincent et Mireille !

Fichier hébergé par Archive-Host.com Les jeunes raseteurs à l'honneur. Au centre Mathieu Schuller, Romain Gros à droite. Devant eux, leur ainé Gleize qui fait une belle saison. 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Et puis la piste se vide, place aux taureaux, place à ce rendez-vous magique, à ce rituel sacré entre blancs et noirs. Ils ne vont pas nous décevoir. Les choses se sont bien passées même si, faute de travail soutenu, Gavot de la manade du Pantaï nous a laissé un peu sur notre faim. Mais il y a eu Gallicianais désigné à la fin meilleur taureau du jour, et aussi Sparagus de Janin en plein forme, et le sauteur Clodoric de Bon qui a trouvé avec Auzolle un partenaire pour le faire briller. En première partie j'ai bien aimé Forest même si ce n'était pas sa meilleure prestation. Bref une belle course pour commencer l'été en beauté.

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Petit Lou manade Chaballier assure bien son rôle de premier.


Fichier hébergé par Archive-Host.com
Gros, jeune raseteur de l'Avenir

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Sabri Allouani

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Forest manade L'Argentière. Un taureau magnifique pour ses 13 ans !

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Auzolle et Forest dans un nuage de sable soulevé par le vent .

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Benafitou.

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Schuller

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Violet lui aussi raseteur à l'Avenir

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Gavot du Pantaï.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.comGavot sur Allouani

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Dominateur, ici au centre de la piste, il attend. Il attend aussi même placé, cul aux planches.

Fichier hébergé par Archive-Host.comGavot face à Allouani.

A suivre....

 

Rédigé par Daniel

Publié dans #Taureaux et raseteurs saison 2009

Repost 0
Commenter cet article

Zélie 03/09/2009 18:07

Et au milieu c'est Romain Gros !!!!

Lefadadu34 27/06/2009 13:26

Bonjour très belles photos, un petit bémol, ce n'est pas Schuller en photo mais damien Martin Cocher

Daniel 30/06/2009 22:42


Merci, je corrige !