Ruy-Blas et Rodin triomphent à Palavas le10 mai 2009

Publié le 11 Mai 2009

Ruy-Blas et Rodin triomphent mais c'est la petite forme pour Mathis.


J'aime bien venir à Palavas. Même si ce qui faisait tout son charme dans les années 50 a disparu, il reste un parfum de nostalgie le long des quais où plane encore le fantôme englouti  du bac qui reliait les deux rives. Palavas c'est encore et toujours le souvenir lointain de vacances heureuses en famille avec le cinéma en plein air dans le jardin de la paroisse, les cornets vanille pistache du glacier catalan et le feu d'artifice du 14 juillet.
Mais dimanche c'est pour les beaux yeux de Mathis que j'étais à Palavas. Je voulais le  revoir après sa belle course du Grau du Roi en début de saison. Mais Mathis aurait préféré je crois que son manadier le laisse tranquille dans ses près, il n'avait pas une grande forme et s'il n'a pas été mauvais il n'a pas non plus été très bon. Il n'avait pas cette envie de foncer qu'on lui connaît et contrairement à son habitude s'arrêtait dans son élan avant d'arriver aux planches. Peut-être la faute aux raseteurs qui avaient en face d'eux des taureaux de caractère pas toujours faciles à approcher.
Mais quand même j'ai pris beaucoup de plaisir à cette course, la meilleure de la saison à ce jour, au rythme bien soutenu, avec presque pas de temps mort. A Palavas ce sont les taureaux qui ont fait le spectacle et qui sortent vainqueurs bien plus que les hommes.
Ruy-Blas ( Cuillé) et Vidourlen (Mermoux) s'offrent même le luxe de rentrer avec chacun un gland bien en vue au beau milieu d'une corne et Rodin, impérial, maître de la course, repart après un quart d'heure grandiose avec ses deux ficelles.
Côté ficelles, Julien Ouffe aussi a bien voulu décrocher celle à Sparagus de Janin, sorti 7ème en hors point,  juste devant mon objectif. Merci Julien et bravo, depuis l'an dernier et en cette saison qui commence, je trouve qu'on peut dire de toi comme on le dit d'un taureau qui progresse dans sa course : tu vas à mas !


Archive-Host - 2008-05-09_17-56-18.JPG Ruy Blas de Cuillé sur Jourdan

Fichier hébergé par Archive-Host.com Ruy Blas sur  Allouani

Fichier hébergé par Archive-Host.com Ruy Blas sur Martinez



Fichier hébergé par Archive-Host.com Rodin des Baumelles sur Christophe Clarion

Fichier hébergé par Archive-Host.com Rodin sur Lahcène outarka

Fichier hébergé par Archive-Host.com Rodin sur Gleizes

Fichier hébergé par Archive-Host.com Rodin aux ficelles intouchables !



Fichier hébergé par Archive-Host.com Mathis de Lautier sur Julien Ouffe

Fichier hébergé par Archive-Host.com Allouani enlève une ficelle alors que la sonnerie de fin de course a commencé déjà à retentir dans l'arène, ce qui lui vaut une bronca. Mais le président en décidera autrement et lui accordera gain de cause.

Fichier hébergé par Archive-Host.com La ficelle d'Allouani sous les appaludissements de ses fans et les huées d'une grande partie du public !


Fichier hébergé par Archive-Host.com
La ficelle de Sparagus (Janin) dans le crochet de Julien Ouffe.

Rédigé par Daniel

Publié dans #Taureaux et raseteurs saison 2009

Repost 0
Commenter cet article