Liliane Guiomar et Robert Constant au Salon des Santonniers d'Arles

Publié le 28 Février 2009



Liliane Guiomar était invitée d'honneur du 50ème Salon International des Santonniers d'Arles.  Présente aussi en 2008, elle exposait seulement quelques pièces, dont une composition baroque assez étrange qui semble tout droit sortie de l'enfer de Dante ou d'un tableau hollandais de Jérôme Bosch. Son talent lui permet d'aborder avec bonheur des sources d'inspiration les plus diverses, selon ses affinités, ses rencontres. Mais dans un genre plus classique, plus proche du monde des santons, ses musiciens, arlésiennes, paysannes, bergers et animaux sont d'une finesse et d'une perfection
qui nous révèlent tout le grand art de cette artiste pour qui la sclulpture semble être la chose la plus aisée qui soit à faire, tant ses personnages sont parfaits dans le geste qui les fige en plein mouvement.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com


Robert Constant se présente lui-même comme passionné du santon. Moins connu que Liliane Guiomar, son oeuvre est exposée pas loin des siennes, dans la même salle du bas réservée aux santonniers professionnels. Autant le dire tout de suite, cette place est amplement méritée. Le thème de la farandole provençale lui a inspiré cette scène reproduisant en santons dans un décor paysager le tableau du peintre Valère Bernard, dont j'ai trouvé, à défaut d'une reproduction en couleurs une carte postale en noir et blanc qui fait peut-être partie de celles qu'il a édités lui-même en 1922, comme indiqué sur le site qui lui est consacré et que vous pouvez consulter ici
. sa devise mérite d'être citée :

« Prince l’amour dóu grand me meno;
« Ma devise es : “Sèmpre plus aut !”
« Ma voulounta ! …… res l’entameno :
« Siéu testard e siéu Prouvençau ! »


A la fois peintre, sculpteur, graveur, poète et romancier marseillais, c'est à la demande de Frédéric Mistral en personne qu'il compose pour la mairie de Maillane, "La Farandole" sur une grande toile avec au premier plan des personnages en grandeur nature.
Robert Constant en reproduisant cette farandole dans l'argile santonnière rend un hommage appuyé à l'auteur du poème Mireille. Le thème choisi pour ce 51ème salon était justement celui de Mireille composé par Mistral il y a 150 ans. Je crois savoir que ce thème sera encore présent dans l'édition 2009 du salon, ce qui viendra compléter les manifestations organisées un peu partout en Provence au cours de cette année.
Robert Constant signe ici une réalisation des plus intéressantes parmi celles présentes au salon. Ses arlésiennes et tambourinaires rivalisent de vérité et de charme. Voilà un artiste dont j'aimerai bien mieux connaître l'oeuvre santonnière.  


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com



Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Rédigé par Daniel

Publié dans #Arles: Salon International des Santonniers

Repost 0
Commenter cet article