De Beaulieu à Allauch pour voir la pastorale Maurel.

Publié le 28 Janvier 2009


Notre nouveau curé ne le sait pas, et pour cause il ne connait pas mon blog, mais il est formidable. Ila eu l'idée géniale d'organiser samedi dernier un voyage en car pour aller spécialement voir la pastorale Maurel à Allauch. Bien sûr j'étais du voyage. Avec mes amis de la crèche nous étions 5 à nous joindre aux paroissiens et paroissiennes des villages rattachés à l'autorité religieuse de Castries, ce gros bourg, chef lieu de canton, dont Beaulieu dépend.
Partis au petit matin sous la pluie et le vent, notre équipage arrive en fin de matinée. Juste le temps de voir le grandiose panorama surplombant Marseille et la très harmonieuse crèche de l'église St sébastien. Un décor de fond peint avec bonheur, tout comme le reste du paysage et l'étable réalisés avec soin et bon goût. Des santons anciens somptueusement habillés et bien restaurés. Une agréable surprise certes mais rien d'étonnant quand on sait l'importance de la fête de Noël à Allauch avec la somptueuse procession des bergers et santons qui descend de la colline le 24 décembre avant minuit, en présence d'une foule immense. Pas le temps d'aller voir la crèche animée et publique du santonnioer Orsini, ni celle biblique de Di Landro dans la chapelle perchée en haut de la colline.

Après une installation un peu compliquée sur les chaises du théâtre du Teraire, nous voilà plongés dans l'ambiance avec un groupe de tambourinaires jouant du galoubet et autres instruments. Première surprise agréable : belle sonorité de l'ensemble, surprenante. Ces musiciens sont ou en tout cas jouent comme de vrais professionnels. Douceur,  et précision accompagnent la ligne musicale qui du coup semble aérienne, presque irréelle. Puis la pastorale commence. Nouvelle surprise. Les décors sont des plus traditionnels mais bien faits, réalistes, sans excès. Les costumes semblent tout droit sortis d'un atelier spécialisé. Et les acteurs, ça se voit, ça s'entend, ils ont beaucoup travaillé et répété pour mettre au point tous ces enchainements de scène, de figures, de déplacements, ses nombreuses sorties, entrées, sans jamais faire un seul faux pas ou prendre une position ni faire un geste qui n'ait de sens précis. Chapeau ! du beau travail de comédiens. Alors forcément on comprend tout ou presque même si le provençal marseillais ne nous est pas totalement familier.

Résultat :Les 4 actes de la Pastorale passent aussi vite qu'une lettre à la poste. Pas de temps mort, tout s'enchaine si bien et si vite que même les parties chantées passent très bien. On ne s'enuie pas une seconde. Pourtant l'intrigue est assez décousue, parfois tirée par les cheveux, et le lien entre les aventures de nos provençaux grincheux, ivrognes, poltrons, colériques ou voleurs et celle de la sainte famille la nuit de Noël n'est pas évident, pas plus que l'intervention de l'ange. Pourtant tout ça fonctionne bien grâce surtout au talent des acteurs, leurs mimiques, leur comique, leur naturel. Malgré le côté opérette marseillaise pour ne pas dire opérette tout court, l'ensemble de l'histoire reste crédible et le lien avec le mystère de la nativité s'opère seul, sans forcer. Tout finit bien. Chaque personnage vient faire son compliment au nouveau-né, offrir ses cadeaux, et repart d'un bon pied, devient meilleur, renonce à ses défauts. Le Choeur chante les louanges divines et les anges font un tableau final comme dans une revue, mais une revue sérieuse où le sacré rencontre le merveilleux.

Bravo et merci à la troupe du Teraire d'Allauch, bravo et merci à notre curé!




Fichier hébergé par Archive-Host.comL'eveil des bergers au 1er acte.

Fichier hébergé par Archive-Host.comLes bergers

Fichier hébergé par Archive-Host.comLe réveil de Roustido

Fichier hébergé par Archive-Host.comPimpara le rémouleur

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.comLa halte et le repas à l'auberge
Fichier hébergé par Archive-Host.comLe réveil de Roustido

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.comLe réveil de Margarido

Fichier hébergé par Archive-Host.comLa halte et le repas à l'auberge

Rédigé par Daniel

Publié dans #Pastorales

Repost 0
Commenter cet article

Margareth 06/02/2009 15:01

En tout cas de belles photos qui nous mettent dans l'ambiance des Noëls du sud.