Noël 2008 : la crèche de l'église de Beaulieu s'agrandit.

Publié le 8 Janvier 2009



D'année en année de nouveaux santons sont venus compléter le petit monde de la crèche de Beaulieu, notre village.
Je me souviens de l'arrivée du tambourinaire et du berger levant son chapeau pour saluer, puis après un meunier de grande taille, cette année c'est un nouveau berger qui est arrrivé. Trois santons de Paul Fouque en 30 cm  placés en arrière avaient déjà fait leur apparition il y a bien 4 ou 5 ans. Il faut citer aussi le vigneron porteur d'un tonnelet de vin, réalisé spécialement par Jean Marie Fontanille, une pièce unique pour  représenter l'ancienne activité viticole du village aujourd'hui pratiquement disparue. Si les santons en plâtre font bon ménage avec ceux en terre cuite, certains paroissiens ou paroissiennes ont cru bien faire en offrant quelques sujets habillés aux couleurs parfois un peu trop vives qu'il faut alors s'efforcer d'intégrer du mieux possible  avec les autres. Pendant longtemps seule la sainte famille, 2 bergers et les Rois Mages étaient présents. Il  s'agit des gands santons d'origine datant des années 1850, lorsque l'église actuelle a  été construite.
Chaque Noël apportant son lot de nouveautés, il a fallu trouver de la place pour pouvoir installer à leur aise tous ces nouveaux venus y compris les moutons de Robert Canut, celui offert aimablement par un santonnier, comme ceux tout en laine fabriqués en Aveyron. Voilà de quoi commencer à faire le début d'un petit troupeau.
Puis j'ai connu Yves, santonejaire lui aussi, qui s'est impliqué dans l'affaire et vient donner un coup de main. Il prête les maisons formant tout un village qu'il a fabriquées de toute pièce et que pour des raisons de taille et de perspective il faut placer sur les hauteurs. Ce qui veut dire qu'il a bien fallu trouver de la place pour tous ces aménagements. Mais pour obtenir ce nouveau résultat il a fallu travailler davantage, soit pratiquement 8 jours consécutifs pour tout installer, plateforme, décor de fond, paysage et menus petits détails. D'autant plus que l'ensemble est entièrement réalisé avec des éléments naturels. Troncs d'olivier et morceaux de bois flotté de grande taille forment l'ossature principale au prix d'un effort physique soutenu. Assembler tout cela revient à composer une sorte de puzzle mais à partir de pièces aussi volumineuses que disparates. Mais c'est un vrai plaisir pour notre petite équipe de voir peu à peu prendre forme ce paysage qui au final nous est familier car il ressemble à celui de nos garrigues avec son air qu'embaument les essences de romarin, de thym et de cade. A défaut de pouvoir le sentir, regardez et imaginez notre pays.

 
Fichier hébergé par Archive-Host.com
 Fichier hébergé par Archive-Host.com 
Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com
 
Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com


Rédigé par Daniel

Publié dans #Crèche de l'église de notre village

Repost 0
Commenter cet article