Arles : Salon International des Santonniers, Hommage à Daniel Scaturro

Publié le 23 Novembre 2008


Hier, j'ai fait l'éloge des santonniers, des vrais, qu'ils soient amateurs ou professionnels mais qui sont avant tout des artisans, des artistes, des créateurs de rêve.

Il est temps, sans plus tarder, de faire voir en image leurs oeuvres et par là de vous donner envie d'aller les voir pour de vrai au salon, comme le disent si bien les enfants. Ici c'est pas pour de rire, mais ce ne sont que des images, des photos, qui même lorsqu'elles sont réussies, ce qui m'arrive de temps en temps, ne peuvent pas remplacer ce qu'apporte le contact direct, la présence réelle, si je peux me premettre l'expresion,avec ces créatures d'argile qui ne vivent que si on porte sur elles notre regard. Oui c'est notre regard qui les fait vivre. Enfermés dans les boîtes en cartons ou prisonniers des étagères du placard, ils s'endorment et risquent de mourir abandonnés. Oui, comme le disait si bien Elzéard Rougier, "les santons sont bien ces fleurs que l'on cueille en hiver". Venez à Arles, c'est là qu'il y a les plus belles!



Fichier hébergé par Archive-Host.com

La visite commence avec ces deux provençales de grande taille à l'entrée de la salle du bas, santons habillés de ? (désolé, j'ai oublié de noter le nom du santonnier)


Fichier hébergé par Archive-Host.com


pas loin de cette vitrine, voilà deux santons de 20cm de la maison Fouque. Reconnaissables grâce au socle et au style même s'il a évolué. La décoration est davantage colorée, soulignée par des motifs nettementment mis en évidence, et l'expression des visages est très réussie. Deux beaux sourires !


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Grand tambourinaire souriant, aux couleurs sobres, d'un heureux effet, qui illuminent la douceur du visage. Santons Fouque.



Fichier hébergé par Archive-Host.com


Un hommage est rendu au santonnier d'Aubagne Daniel Scaturro. Deux scènes sont présentées, posées sur un cadre doré. D'abord, une partie de pétanque en santons habillés, avec Fernandel en curé. Il est vrai que Pagnol était d'Aubagne.  Nous nous éloignons de la crèche, mais bon il s'agit ici d'évoquer le monde de Marcel Pagnol.



Fichier hébergé par Archive-Host.com


Une jolie transhumance, en terre cuite, toujours présentée sur un cadre doré.


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Puis un hommage à Joseph Scaturro, facteur qui réalisait des crèches à Aubagne dans les années 50.


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com



Et pour finir, une crèche de Christophe Scaturro faite en 2007.


Fichier hébergé par Archive-Host.com



Rédigé par Daniel

Publié dans #Arles: Salon International des Santonniers

Repost 0
Commenter cet article

Henri Amouric 15/06/2016 10:20

Bonjour,
je travaille avec les Ateliers Thérèse Neveu d'Aubagne depuis leur création en 1995 et je cherche actuellement des documents sur Joseph Scaturro! Je vois dans le blog des extraits de journaux, hélas trop peu lisible et je ne sais pas de quel journal (journaux) ils proviennent.
Sans abuser de votre temps serait-il possible d'en connaître la source afin que je je puisse les lire plus en détail?
D'avance merci

Knoum 24/11/2008 11:39

Quoi ? Une partie de pétanque au milieu de la transhumance ?!?! M'enfin Daniel ?!?! lolTrève de plaisanterie merci pour les coupures de presse : des documents historiques toujours intéressants.

Daniel 24/11/2008 21:46


Non pas au milieu mais à côté ! et cette transhumance est vraiment bien faite et originale ! Oui ces coupures de presse nous permettent de voir comment les choses eont évolué depuis!