Triste Toussaint

Publié le 2 Novembre 2008

Oui, triste Toussaint avec la finale du trophée pescalune annulée. Les taureaux vont rester dans leurs pays jusqu'àu printemps prochain. En ce jour de fête des morts la nature semble se mettre de la partie comme pour mieux nous introduire dans la tristesse des temps où la lumière décline de plus en plus pour nous amener jusqu'à Noël.

Je sais pas chez vous, mais ici, je veux dire chez moi, dans notre village, enfin ce qu'il en reste, il fait comme on dit un vrai temps de Toussaint. Du vent en veux-tu en voilà, et comme on dit encore par chez nous, un ciel gris et bas qui t'escagasse le moral en moins de deux. Et en plus il pleut à plein seaux!

Bon malgré tout je suis allé hier après-midi faire un tour à Clarensac dire bonjour aux santonniers du Gard. Ils font la foire depuis hier à aujourd'hui au foyer communal.

la Toussaint c'est d'abord la fête de tous les saints, c'est à dire pour faire bref, des morts du paradis en général. Des saints ordinaires, de simples gens dont personne ne parle sauf leurs proches. On suppose qu'ils sont donc immensément nombreux, bien plus nombreux que nos petits saints à nous, nos santons qui comme eux sont pour la plupart des gens tout à fait ordinaires.

Voilà, tout ceci pour dire qu'en ces temps où l'on va fleurir les tombes, où la lumière du jour baisse de plus en plus, commence quelque part le début de la période calendale. Nos santons représentent bien souvent nos parents ou nos proches disparus, ils sont un peu les manes du foyer et de la maison. Nous aimons les retrouver en bonne place dans nos crèches où les vieux ont toute leur place.

Bonne nouvelle donc et vive la Toussaint qui annonce la venue du petit peuple des santons. Ce soir, normalement j'ouvre le grand chantier de la crèche avec la pagaille qui va avec.


Evelyne Ricord, couple de vieux, grasset, grassette, salon d'Arles 2006
Fichier hébergé par Archive-Host.com

Rédigé par Daniel

Publié dans #lou santonejaire

Repost 0
Commenter cet article