Printemps, mimosas et santons

Publié le 22 Mars 2006

Voici le printemps. Le matin quand je vais à mon travail, à la sortie du village, en prenant la route de St Christol puis celle de Lunel, je vois dans la campagne le spectacle unique des amandiers en fleurs. Les champs d'arbres fruitiers explosent comme un bouquet de feu d'artifice. Mimosas et forsythias  jaunes illuminent la nature. Il y a de la couleur même par temps de grisaille. Pâques approche à grands pas, Noël est un souvenir lointain. Pourtant si la crèche, je veux dire la scène de la nativité n'est plus de saison, les santons le sont plus que jamais.

Bergers et moutons vont retrouver le chemin des alpages. Et la vie du village reprend de plus belle. les gens sont plus nombreux dans la rue, s'arrêtent plus facilement pour parler et sans le vouloir ressemblent aux santons de ma crèche. Les gens santonèjent sans le savoir. Dimanche à Mauguio, malgré l'absence du soleil, le monde de la bouvino se retrouvait aux arènes pour la première course libre de la saison avec une royale de la manade Rouquette comptant pour le trophée des as. C'est un peu tout cela que racontent les santons de Provence.

Les santonniers se remettent au travail et créent de nouvelles figurines. Les fadas de la crèche provençale s'en donnent à coeur joie. Chacun s'affaire qui sur un pont, une capitelle, ou la création de scènes nouvelles. Bref, les santons ne sont pas tous dans leur boîte en carton...

Rédigé par Daniel

Publié dans #crèches et santons

Repost 0
Commenter cet article

valy 31/03/2006 16:45

coucou; j'aimerai etre à votre place (de toi daniel et d'alysiane)pour voir tout ce beau jaune!!!!!surtout le mimosa!!!!!que ça sent bon!!!!!!bisous

alysiane 23/03/2006 09:02

Saint Christol, Lunel, on va bien finir par savoir où se cache ton village. Petit cachotier!!!
Quelle sensibilité! Quelle poésie! Le jaune domine en cette saison.C'est exactement ce que je ressens sur  ma colline qui domine Nice.Et si tu habitais dans les Alpes Maritimes, tu aurais la joie de pouvoir apprécier sur 3 plans au fond les montagnes enneigées, puis au second plan, les montagnes plus proches couvertes de plantations de mimosas tous en fleurs et au 1ier plan la mer. Que demander dautre?
Tu dis que tu vas au travail, ne serais tu pas Instituteur comme celui de Pagnol ou Facteur rural comme à l'ancienne? lol!!!!Je ne peux pas t' imaginer faire autre chose!! et puis cela expliquerait le temps que tu as pour écrire par jour (pour notre grand plaisir d'ailleurs).

Daniel 24/03/2006 00:28

Je ne cache pas le nom de mon village, mais j'éprouve une sorte de pudeur qui me retient et m'empêche de dire son nom pour le moment. Mais tu le trouveras dans les passages où j'ai commencé à raconter un peu son histoire, dans la catégorie qui lui est consacrée.
Quelle chance tu as de pouvoir admirer pareils paysages. Nice, surtout la vieille ville, est magnifique. Mon père avait lié amitié avec un camarade de régiment qui habitait près du Parc Impérial. Au fil du temps, nos deux familles se considéraient un peu comme de la famille, si je puis dire. Du coup mes parents allaient souvent à Nice. Un de mes oncles y est allé en voyage de noces... Quand les amis de Nice venaient nous voir ils nous offraient une corbeille d'oeillets que ma mère s'empressait de porter à l'église. Souvenirs, souvenirs... Mais non je ne suis pas instituteur même si j'ai fait jadis un peu d'enseignement.  A part les santons, j'aime mon jardin, les livres et la musique.