Arlésiennes et leurs amoureux au champ

Publié le 11 Mars 2006

Dans ma crèche il y a bien sûr des arlésiennes avec chacune son amoureux. Comme dans  la chanson de "Oh Magalie ma tant aimée", mes amoureux se font les yeux doux. Je les ai mis un peu à l'écart, dans un coin tranquille de la crèche, à l'abri des regards indiscrets, derrière le champ du laboureur qui est trop accaparé par son travail pour jeter un   oeuil sur eux. Je les ai un peu cachés à l'abri du vent, sous le chemin où passe la belle charrette de R. Canut. On recnnaîtt en haut d'autres santons de R. Canut que j'ai déjà présentés (la crdeuse, l'arlésienne au puits). L'homme avec un cochon sur la brouette est aussi de R. Canut.

Le couple à gauche, c'est Vincent le vannier avec Mireille ( Roger Jouve). Celui de droite est aussi sur un banc, mais bien assis. On dirait deux adorables tourtereaux serrés l'un contre l'autre. ils ont l'air de s'aimer vraiment. C'est un santonnier installé dans une vieille rue d'Aubagne qui les a créés. Derrière eux il y a un oratoire (E. Prados) devant lequel deux orants prient à genoux.

Merci à Marie-France qui en venant visiter ma crèche avec des amis a fait ces très belles photos. Elle m'a offert le cd cet après-midi et je m'empresse de vous les montrer.

Rédigé par Daniel

Publié dans #santonniers

Repost 0
Commenter cet article

Nathalie 12/03/2006 10:56

Magnifique scène !  J'adore !  Et c'est vrai qu'ils ont l'air de s'aimer vraiment ces tourtereaux ! 

Daniel 14/03/2006 20:02

Oui, merci pour ta réponse, c'est vrai, ils sont adorables!

valy 12/03/2006 10:29

les amoureux sont super!!! il est bien le coin avec l'oratoire, les cailloux ils sortent de chez toi ,de la garigue? tules fait tenir comment? tu les colles? bisous
 

Daniel 14/03/2006 20:04

Oui ce sont des cailloux de la garrigue et de mon jardin. Les petits murets ne sont pas collés, mais les plus grands si. J'utilise du ciment colle.