Le maréchal ferrant

Publié le 6 Mars 2006

Encore une scène de Robert Canut.
Derrière Margarido qui traverse fièrement la rue principale du village, sur une place, pas loin de l'école, il y a la forge et devant, dans la rue, le maréchal ferrant et son apprenti fixent un fer sur le sabot du cheval.

Je me souviens très bien de l'activité importante qui régnait autour de la forge. Quand les fenêtres de l'école étaient ouvertes on entendait les coups rythmés et musicaux du marteau sur l'enclume. Et aussi l'odeur de la corne brûlée qui nous faisait racler la gorge. La forge était obscure et noircie par la fumée. Elle avait quelque chose d'effrayant. Sa cheminée et son grand soufflet faisaient un peu peur aux enfants qui venaient regarder faire le forgeron. En fait tout le monde l'appelait le maréchal et manifestait par là le respect dû à une activité indispensable à la vie agricole.  Sa fonction lui conférait une autorité morale comparable à celle du maire, de l'instituteur et du du curé qui incarnaient les différentes facettes du pouvoir. Il criait après nous, voulait qu'on ne tourne pas autour de lui de peur de nous blesser ou nous brûler. Les vieux du village venaient s'asseoir sur un banc devant l'entrée et commentaient les évènements du jour, les travaux agricoles du moment. Robert Canut fait revivre tous ces métiers d'antan avec une tendresse pour tous ces personnages. Le cheval de trait est particulièrement représenté dans ses compositions. Chez nous, mon père avait une mule. On l'appelait la grise. Je la revois encore. Elle faisait partie de la famille. Le jour où il a fallu s'en séparer j'ai pleuré et toute la famille était triste.

Rédigé par Daniel

Publié dans #crèches et santons

Repost 0
Commenter cet article

Sire petit Séb et Dame Petite Stéph 07/03/2006 19:01

Ma grand mère est originaire du Sud, ses yeux brillent comme les miens quand on admire les santons!!!
Le Sire qui fête ses 28 ans aujourd'hui!!!

Daniel 07/03/2006 21:07

hé bien, bon anniversaire Sire ! et merci pour ce magnifique commentaire .

valy 06/03/2006 19:30

tu n'as jamais penser à coucher tes souvenir sur le papier, j'aime bien la façon dont tu raconte tes souvenirs!!!!! on s'y croierait!!!!!
à part ça les santons de Canut sont beau?
bisous
 

Daniel 06/03/2006 20:41

En fait quand je raconte l'histoire de ma crèche et des santons, c'est aussi celle de mon village et de mon enfance que je retrouve, notamment avec ses métiers anciens que j'ai connus.  Oui les santons de Canut sont très beaux car ils sont vivants, il ne leur manque que la parole, les couleurs sont magnifiques, il les broye lui-même, il travaille seul et sa production est à série limitée, ce qui donne une  valeur  supplémentaire à ses santons.