Arles : Liliane Guiomar invitée d'honneur du salon.

Publié le 20 Avril 2008

Impossible de ne pas revenir sur les oeuvres de l'artiste actuellement la plus illustre au monde des santons de Provence. Ses santons, les amateurs le soulignent à chaque occasion, ne sont pas vraiment des santons. Trop beaux, trop bien faits ! Certes oui un santon peut très bien avoir avoir quelque-chose d'inachevé, de maladroit. C'est ce qui le rend attachant, émouvant. On voit d'autant mieux ce que le santonnier a voulu exprimer quand il ne va pas jusqu'au bout de la reproduction parfaite du modèle qui l'inspire. C'est cette imperfection ou mieux encore l'inachèvement apparent du geste ou du mouvement qui sont porteurs de sens en apportant un éclairage nouveau qui appartient en propre à l'art du santonnier, à son style, à sa façon bien à lui de dire les choses en modelant la terre. Pourtant la recherche de la perfection dans la reproduction de personnages de la vie réelle a quelque-chose de fascinant qui nous démontre combien le génie humain est capable de se surpasser. Le débat reste ouvert entre les partisans du santon défini comme un objet le plus beau, le plus parfait possible, et les autres qui recherchent d'abord un style, une expression plus spontanée, plus naturelle, une façon très personnelle de traduire le réel.
Mais il est difficile de ne pas se laisser aller à l'admiration sans limite quand on se trouve face à l'oeuvre de Liliane Guiomar. Cette exposition met bien en évidencer l'évolution de son art à travers les différentes périodes de sa carrière au cours desquelles son style personnel s'est peu à peu forgé pour parvenir à la perfection de ses réalisations actuelles.
Davantage sculpteur que santonnière, elle travaille directement la terre sans utiliser de moules. Toutes ses oeuvres sont donc des pièces uniques. Pour l'instant tout au moins puisqu'elle envisagerait de réaliser des moules pour le compte d'un grand santonnier, ce qui aurait pour avantage de mettre ses réalisations à la portée d'un public plus large et du coup la consacrerait véritablement comme santonnière même si l'on peut regretter que tout cela s'opère sous une autre signature que la sienne. A suivre donc.
Pour l'heure il importe de s'intéresser de plus près à cette immense artiste, qui , possède ce rare génie qui lui permet de réaliser des sculptures quasi-parfaites et qui possèdent cependant une grande richesse expressive.        




Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com 

Rédigé par Daniel

Publié dans #Arles: Salon International des Santonniers

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article