A Palavas les raseteurs Allouani, Matray et le cocardier Michou volent la vedette à Dubout.

Publié le 3 Octobre 2007

Allouani fait exploser l'applaudimètre avec Michou.

Il faisait beau ce dimanche 23 septembre et c'était la fête partout en ville, sur les quais, sur le canal où se croisaient les barques des jouteurs et bien sûr dans les arènes. Sabri Allouani a fait exploser le compteur de la course en raflant 43 points pour le trophée des As. Mais il a fait aussi exploser l'applaudimètre
 pour sa bravoure quand Michou après une course poursuite aux planches s'est dressé contre la barrière et lui a déchiré le pantalon d'un coup de corne vengeur. On n'était plus au pays des merveilles mais à celui de tous les dangers. 

Du courage et un immense talent mais des bricolages à la Dubout en coulisse.

La course dans son ensemble a été réussie. Elle paraissait bien quand même un peu cousue main pour assurer le triomphe de Sabri Allouani. Palavas est son fief et ici, en coulisse,  les bricolages à la Dubout ne sont  jamais bien loin. Dommage, car ces arrangements n'entament en rien son mérite. Il a encore une fois fait la démonstration éclatante de tout son immense talent et de son courage. Et Dieu sait qu'il en faut pour aller chercher les attributs accrochés entre les cornes des taureaux.  

Des spectateurs tout droit sortis d'un dessin de Dubout.

Mais voilà, j'ai eu bien du mal à suivre ses exploits. Les spectateurs qui se trouvaient pas loin de moi à force de ressembler à des personnages à la Dubout ont fini par me gacher tout le plaisir de la course. Notamment ces deux grandes dames portant ostensiblement pantalon et chemise blanches avec logo d'une manade connue qui n'arrêtaient pas de fumer. Qui plus est, placé là où j'étais, j'avais la vue sur les arènes bouchée par leurs chapeaux de paille en forme de soucoupe volante. En plus elles affichaient cette mine crispée de ces gens entendus qui semblent être au courant de tout. Elles attendaient la sortie de leur taureau fétiche pour l'ovationner comme des midinettes à un concert de je ne sais quel artiste à la mode. Cette frénésie m'agaçait d'autant plus que les charmes de la jeunesse avaient déserté leur visage depuis belle lurette. Et les couches de crème et autres coups de crayon ou de rouge qui venaient renforcer le contour de leurs traits ne faisaient qu'amplifier le désastre. A leurs côtés un sexagénaire débraillé à la bedaine généreuse,  les joues flasques et le poil mal taillé fumait cigarillo sur cigarillo. A trois places de là une autre sexagénaire visiblement éméchée semblait sortie tout droit d'un film de Fellini. Elle ricanait pour un oui ou un non, la clope collée aux lèvres, prononçant des sortes de borborigmes que seuls ses voisins et amis semblaient comprendre en opinant du chef à coups de rigolades. 

Les temps sont durs pour Mickael Matray qui affronte l'adversité seul contre tous, il mérite bien un hommage.

Alors quand Michou est sorti, malgré sa prestance et sa vaillance, malgré tout le remarquable travail réalisé par Allouani j'ai eu beaucoup de mal à me concenter sur ses prouesses. J'en suis finalement resté à celles de Mickael Matray dont certains disent pourtant qu'il manque d'élégance dans ses rasets. Il est vrai que dimanche les taureaux mais surtout ses concurrents, qu'ils soient raseteurs ou tourneurs ne lui ont laissé guère le temps ni l'occasion de s'appliquer à faire de beaux rasets. Il cherchait lui aussi à engranger des points. Mais lui était vraiment seul contre tous et il est encore plus seul aujourd'hui face à son destin de raseteur. Les temps sont durs pour lui, il affronte l'adversité avec courage. Il mérite bien un hommage. Salut l'artiste, et à bientôt j'espère.



Fichier hébergé par Archive-Host.com
 

Mickael Matray rasetant Grillon de la manade Lautier avec beaucoup d'élégance non?

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Mickael Matray allant avec assurance et détermination vers Grillon de la manade Lautier.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

La concurrence est rude au sein des raseteurs.



Fichier hébergé par Archive-Host.com

Mickael Matray face à Grillon de la manade Lautier.


Fichier hébergé par Archive-Host.com

Voici Vidourlen de la manade Mermoux.
Les photos qui suivent le font voir raseté par Mickael Matray

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Après Vidourlen, voici, ci-dessous, Michou de la manade des Baumelles;

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Michou et Mickael Matray.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Et pour finir, des photos de Pluton de la manade Nicollin et Mickael Matray.


Fichier hébergé par Archive-Host.com

Pluton de la manade Nicollin qui semble avoir l'oeil attendri par la main de
Mickael Matray posée sur son frontal.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Ce qui n'empêche pas Pluton de poursuivre Mickael Matray en passant son mourre sur les planches.
Salut l'artiste, j'espère, et je ne pense pas être le seul à te le souhaiter, qu'on te reverra bientôt dans les arènes !



 

Ruy Blas et Pesquié au trophée de la mer
Vidéo envoyée par espace_jeunes

Palavas, finale du trophée de la mer.

Rédigé par Daniel

Publié dans #taureaux et raseteurs

Repost 0
Commenter cet article