L'équipe de rugby du Tonga à la manade Vitou

Publié le 22 Septembre 2007

Lundi dernier la manade Vitou, pas loin de notre village où habite un des deux frères manadiers avec sa famille, avait le privilège d'accueillir l'équipe de rugby du Tonga en résidence à Montpellier dans le cadre de la coupe du monde. Evénement sans précédent pour les manadiers encore affairés en ce lundi après-midi à retirer à Voltigeur, un de leurs cocardiers de renom, la ficelle encore en place à sa corne après sa brillante sortie dans les arènes de Mouriès pour la finale du trophé des olives qui a eu lieu dimanche.
Avant la fête, il faut d'abord que les gardians aillent au prè trier les taureaux qui serviront pour l'abrivado. Et parmi eux se trouve donc Voltigeur que l'on voit courir en tête.
Voici les premières photos.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Après avoir retiré la ficelle à Voltigeur, il est temps de se prépare à faire la haie d'honneur pour accueillir le car qui conduit l'équipe du Tonga à la manade.

Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Après quelques mots de bienvenue et d'explication sur nos traditions, la fête peut commencer. D'abord la ferrade, pour marquer au fer par un numéro identificateur les jeunes anoubles. Puis les jeux provençaux de l'orange et des bouquets dans le bouaou avant la gigantesque paella. Les manadiers, gardians et autres amis se sont appliqués avec beaucoup de coeur et de savoir-faire pour faire découvrir avec le sourire et surtout beaucoup de sincérité dans leurs gestes, la réalité de nos traditions camarguaises; ils nous ont démontré combien elles sont toujours vivantes et irremplaçables quand il s'agit de faire découvrir le pays profond et ses racines à des visiteurs étrangers.
Alors, pendant le rpas qui a suivi, l'ambiance a été des plus chaleureuses et les rugbymen du Tanga ont chanté pour prier, pour nous faire connaître à leur tout la beauté de leurs mélodies traditionnelles. Ils ont aussi dansé leur fameux haka, ce qu'ils font rarement en public. La Coupo Santo s'est alors élevée pour conclure une soirée lourde d'émotions et de souvenirs inoubliables pour tous. Dehors, l'orage qui menaçait a soudain éclater. Cette pluie bienfaisante, attendue depuis longtemps est venue abreuver la terre jusqu'à plus soif.Après leur départ le vin a encore coulé dans les verres, pour le plaisir de trinquer ensemble encore une fois avant de se séparer, tant la joie était forte.

En attendant la suite des autres photos, voici une courte mais passionnante video réalisée par l'ami Claude.
Un grand merci pour cette première réalisation que je m'empresse de publier.

 

 

Rédigé par daniel

Publié dans #taureaux et raseteurs

Repost 0
Commenter cet article