Beaulieu, garrigues et carrières (suite 2)

Publié le 2 Mai 2007

Se promener dans les anciennes carrières c'est retrouver intactes les traces encore vivantes du passé toujours inscrites dans les ornières creusées par les passages des roues de charrettes. Ce chemin mériterait d'être classé et protégé comme l'est déjà, à juste titre, la proche et bien plus célèbre via Domitia, la voie domitienne. Près de Lunel, sur le site d'Ambrussum de part et d'autre des vestiges du pont romain on peut en effet découvrir cette route qui traversait la Gaule reliant l'Italie d'alors à l'Espagne. Ce chantier justifie à lui seul ce que veut dire l'expression "travail de romain". La voie des carriers est de dimension bien modeste à côté mais elle est le témoin vivant de l'histoire des villageois devenus tailleurs de pierre contre leur gré lorsque le phylloxera a détruit le vignoble vers la fin du XIXème siécle. Les charrettes ne servaient plus à porter les "pastières" de raisin mais les cairons destinés à la constuction des bâtiments publics de Montpellier comme le théâtre ou l'hôpital. Le transport se faisait de nuit. Il arrivait souvent que le charretier épuisé après une dure journée de labeur s'endorme les rênes à la main. Mais les chevaux connaissaient par coeur le chemin et n'avaient pas besoin d'être dirigés. Notre père et nos grands-parents nous ont maintes fois raconté cette histoire que rapportent encore avec fierté les anciens du village.

Comment dire après cela que les pierres du grand chemin n'ont pas de mémoire? Parfois j'imagine que le sol foulé par nos ancêtres a gardé en quelque part leur souvenir fossilisé dans la pierre un peu comme sont gravées les mémoires des choses sur un disque d'ordinateur ou une clé USB ! La nature dont les scientifiques disent qu'elle est écrite en langage mathématique, contient peut-être au plus profond de son être le grand livre de l'univers.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 ancienne carrière.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

carrière en exploitation.

Rédigé par Daniel

Publié dans #le village au fil des jours

Repost 0
Commenter cet article

Moynier 02/08/2007 17:31

Cher Daniel,de grandes émotions au fil des commentaires et des vues. Mais surtout la satisfaction de voir la mémoire de notre village vivreAM

Daniel 31/08/2007 09:59

Merci Arnaud, ça fait plaisir de voir enfin un beaulieurois s'intéresser à mon blog et faire un commentaire !Oui il y a plein d echoses à faire pour préserver la mémoire du village, ne pas perdre son identité, ne pas se perdre dans l'extension croissante de la  banlieue de Montpellier.