Laisser la place aux Rois Mages

Publié le 6 Janvier 2016

 

Dans ma crèche aussi j'ai ajouté hier soir les 3 rois.

Après l'église samedi, dans ma crèche aussi j'ai ajouté hier soir les 3 rois. Non sans peine car n'ayant pas prévu leur emplacement au préalable je ne pouvais plus les loger là où j'aurais voulu dans la grotte. Alors j'ai du enlever un meunier de Perano et un berger de T. Neveu pour ne pas trop modifier ce qui demeure l'essentiel, l'adoration des bergers entourant l'Enfant Jésus.

 

Se figer dans le temps de la crèche comme si c'était pour l'éternité !

D'habitude je n'attends pas l'Epiphanie pour placer les Rois Mages de façon à ne pas modifier l'ordre des choses comme si les santons une fois mis en place ne devaient plus bouger, se figer dans le temps de la crèche comme si c'était pour l'éternité ! Il est vrai que le santonnier a figé dans l'argile  l'attitude du santon avec  la signification que chacun d'eux revêt en cet instant précis où il apparait dans la crèche apportant son offrande, son travail, ses prières où son admiration devant la beauté du monde comme le ravi levant les bras en s'émerveillant !

 

Il s'agit d'un moment essentiel qui a bouleversé la vie des gens et l'humanité.

L'Epihanie est le point culminant du temps liturgique de Noël qui prend fin avec la fête du baptême de Jésus. Mais en Provence c'est le 2 février que s'achève la période calendale, soit quarante jours après Noël quand Jésus est présenté au temple selon la coutume juive d'alors. Et c'est seulement à cette date que les crèches sont retirées. Alors que l'actualité avec son lot d'évènements a déjà rangé Noël aux oubliettes, Noël qui a pris fin pour beaucoup avec la rentrée après les vacances scolaires, la crèche en restant en place fait de la résistance. Du coup elle semble s'arracher au temps ordinaire où l'on zappe àlongueur de journée d'une chose à l'autre pour s'installer dans un autre monde où les choses ne changent pas car on se retrouve face à un moment essentiel qui a bouleversé la vie des gens et l'humanité que représentent les bergers et tout ce petit peuple de la crèche venus adorer leur Dieu naissant. 

 

Après quelques déplacements de santons, les Rois Mages ont bien fini par trouver leur place dans ma crèche
Après quelques déplacements de santons, les Rois Mages ont bien fini par trouver leur place dans ma crècheAprès quelques déplacements de santons, les Rois Mages ont bien fini par trouver leur place dans ma crèche
Après quelques déplacements de santons, les Rois Mages ont bien fini par trouver leur place dans ma crècheAprès quelques déplacements de santons, les Rois Mages ont bien fini par trouver leur place dans ma crèche

Après quelques déplacements de santons, les Rois Mages ont bien fini par trouver leur place dans ma crèche

Adoration des Mages vers 1525, Bernardino Luini, (Saronno, Sanctuaire de la Beata Vergine dei Miracoli) et crèche d'Arnolfo Di Cambio, première crèche avec personnages sculptés individuellement en 1288. Rome Ste Marie Majeure
Adoration des Mages vers 1525, Bernardino Luini, (Saronno, Sanctuaire de la Beata Vergine dei Miracoli) et crèche d'Arnolfo Di Cambio, première crèche avec personnages sculptés individuellement en 1288. Rome Ste Marie MajeureAdoration des Mages vers 1525, Bernardino Luini, (Saronno, Sanctuaire de la Beata Vergine dei Miracoli) et crèche d'Arnolfo Di Cambio, première crèche avec personnages sculptés individuellement en 1288. Rome Ste Marie Majeure

Adoration des Mages vers 1525, Bernardino Luini, (Saronno, Sanctuaire de la Beata Vergine dei Miracoli) et crèche d'Arnolfo Di Cambio, première crèche avec personnages sculptés individuellement en 1288. Rome Ste Marie Majeure

Rédigé par Daniel

Repost 0
Commenter cet article