Hommage à la famille santonnière Camoin Feldman Gelato

Publié le 7 Novembre 2014

Cet hommage est un des moments forts du 57ème Salon International des Santonniers d'Arles qui a lieu du 16 novembre au 12 janvier 2014 au cloître St trophime.

Les photos ci-dessous ont été prises lors d'une visite des ateliers de la famille Gelato Camoin en mars de cette année. Un accueil chaleureux dans un lieu magique, un véritable sanctuaire de l'art santonnier  où plane toujours l'ombre du grand artiste que fut Raymond Feldman, époux de Rose, créateur infatigable. L'hommage d'Arles est plus que mérité. C'est une chance de pouvoir découvrir une partie de cette oeuvre immense au salon d'Arles.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Le 57ème Salon, fidèle à son habitude, rend un hommage particulier aux familles qui ont contribué au développement de  l'art santonnier et de la tradition de la crèche. La famille Camoin, Feldman, Gelato s'inscrit dans cette belle histoire depuis 3 générations.

 

FELDMAN - GELATO - CAMOIN

Rose, la petite fille turbulente

C’est à La Plaine, un quartier de Marseille, que Rose arrive au monde dans la famille Camoin. Marius l’aïeul est dessinateur de carte du Tarot de Marseille, sa fille Isabelle, poissonnière, rencontre un bel italien originaire de Calabre, et devient Mme Gelato. En 1931 la petite Rose vient agrandir le foyer.

Elle a du caractère la minote, c’est une petite fille très agitée, un peu « tron de l’air » ! « Mes parents ne savaient pas quoi faire de moi »

Un jour vers 12 ans, à travers les grilles d’un atelier, elle reste ébahie par ce qu’elle apeçoit. Rose ne tarde pas à franchir la porte. « J’étais émerveillée ».

Les parents affolés s’inquiètent auprès de l’artisan « Mon Dieu qu’est ce qu’elle a encore fait ma fille ? » Stupéfaite Isabelle la maman apprend qu’elle a été sage comme une image !

Ainsi comme l’école ne l’intéressait pas vraiment, Rose découvre l'atelier Pellegrini,  puis passe de plus en plus de temps chez Dumas qui faisaient des santons de plomb.

A 17 ans elle se place chez Marcel Carbonel venu la chercher chez son confrère. « Il y avait tout à faire car il débutait » ;Rosette est à son affaire et tout l’intéresse. « Il m’a disciplinée et a commencé par me dire : Tu vas  calmer un peu la vitesse. Et il m’a appris beaucoup de choses. »

Rosette fait un peu de tout et surtout beaucoup de décoration de santons. Son maître très satisfait lui accorde sa confiance et son amitié familiale : "J’étais comme la fille de la famille."

Et un jour Rosette rencontre Raymond. Le jeune homme est vaillant ; Marcel lui dit : Eh bien il n’a qu’à venir travailler ici.

A l’atelier Raymond lave les pots de peinture, nettoie, moule, estampe… Pendant trois mois il travaille dur afin d'avoir juste ce qu’il faut pour… offrir la bague de fiançailles à sa chère Rose.

 

Raymond et Rose

L’Amour et le Talent

Rose a 23 ans, Raymond 29 nous sommes en 1953, et Mr et Mme Feldman-Gelato s’installent rue Paradis dans une chambre de bonne au 5ème étage.

Un jour de 1954 sous les toits de la rue Paradis, Raymond  prend un bout d’argile et crée une poissonnière. Rosette est stupéfaite. « Mais ça aussi tu sais le faire ! »

Leur décision est vite prise : Raymond et Rose vont s’installer à leur compte.

Marcel désolé de perdre de si bons employés lui en voudra longtemps.

En 1955 c’est le départ d’une belle et longue entreprise et leur 1ère foire aux santons !

Trois ans plus tard avec l’aide et la complicité de Nine (Isabelle) la mère de Rose qui leur apporte aussi expérience et savoir faire, ils s’installent aux Chartreux Boulevard Gabriel où une grande cave leur sert d’atelier.

C’est Isabelle la maman de Rose qui avait prêté l’argent pour la chambre de bonne rue Paradis, elle encore qui vend sa maison afin qu’en 1961 ils puissent s’établir à Saint Just, Boulevard Michel, avec leur fille Muriel née en 1959, dans un espace plus vaste et mieux adapté à l’essor de leur entreprise. En 1963 Véronique complète le bonheur de la famille.

Raymond a du talent, « Des fois à 4 heures du matin il se levait et partait s’enfermer dans l’atelier pour réaliser une idée qui lui était venue »

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Muriel et Véronique, les héritières

Talent et Passion

 

Les deux sœurs très complices travaillent sous deux noms différents : Gelato et Camoin Venturini…

Au départ, en 1954, c’est le nom de Feldman -le mari de Rose- qui était affiché, un peu plus tard il fut décidé d’ajouter à celui-ci, qui ne faisait pas très provençal, Gelato. Ainsi les santons Feldman Gelato eurent leur époque avant de devenir tout simplement Gelato ! Peu après avoir pris la succession les deux sœurs, toujours complices, décidèrent d’avoir chacune leur propre production ; Muriel l’aînée sous le nom de Gelato, et Véronique a accolé au nom d’origine de la famille : Camoin, son nom d’épouse : Venturini.

Dés leurs plus jeune age les deux filles de Rose ont été « mises dans le bain » de cet atelier santonnier.

Curieuses de tout les deux sœurs, adorent faire des rencontres avec les autres, découvrir le monde dans toutes ses facettes, qualités qu’elles expriment dans leur art passion du santon.

Deux passionnées qui mettent au service  de cet art populaire toute la richesse de leur talent, de leur savoir faire avec un esprit d’ouverture qui les anime sans cesse.

Comme toutes les années depuis 1955 Rose, à plus de 80 ans, est chaque jour ou presque à la baraque sur la Canebière pour la Foire aux santons,  En 2014 ce sera sa 60ème foire ! «C’est une vie avec  beaucoup de travail, et de satisfaction. En premier mes filles qui continuent ce beau métier, mes  petits enfants qui aiment venir à l’atelier s’imprégner de cette culture, et le plus beau cadeau mon arrière petite fille………. »

Les enfants de Muriel, Jérome et Benjamin sont bien décidés eux, à continuer la tradition familiale.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

                2014-03-03_14-46-00_DSC_9405_1600x1200_640x480.JPG 2014-03-03_14-46-53_DSC_9409_1600x1200_640x480.JPG  2014-03-03_14-51-48_DSC_9433_1600x1200_640x480.JPG 2014-03-03_14-52-26_DSC_9435_1600x1200_640x480.JPG 

2014-03-03_11-54-02_DSC_8745_1600x1200_640x480.JPG  2014-03-03_11-54-33_DSC_8746_1600x1200_640x480.JPG  2014-03-03_11-57-29_DSC_8757_1600x1200_640x480.JPG 2014-03-03_11-58-08_DSC_8760_1600x1200_640x480.JPG 2014-03-03_11-58-58-a_DSC_8764_1600x1200_640x480.jpg  2014-03-03_12-05-48_DSC_8773_1600x1200_640x480.JPG 2014-03-03_12-06-18_DSC_8774_1600x1200_640x480.JPG      2014-03-03_12-13-57_DSC_8792_1600x1200_640x480.JPG    

Les santons Camoin Feldman Gelato

Meilleur Ouvrier de France 1960

Médaille d’argent 1964

Médaille qualité France 1960

Médaille Maître artisans 1992

Médaille de la Ville d’Arles 1998

Médaille artisan d’Art 2010

Rédigé par Daniel

Repost 0
Commenter cet article