Belle ouverture de saison à Lunel avec la royale Cuillé.

Publié le 19 Avril 2014

 

 

Pour les afeciouna le dimanche des Rameaux à Lunel c'est un peu comme le premier janvier, c'est le début de la saison taurine, de la temporada, plus exactement de la reprise des courses camarguaises. Et sous un beau soleil radieux nous voilà de retour sur le chemin des arènes pour la traditionnelle royale Cuillé qui inaugure en beauté la saison 2014. La foule se presse donc aux guichets, pourtant avec des arènes pleines au 2/3 environ, il restera pas mal de places libres sous le soleil.

 

Moment d'émotion donc et plaisir de revoir des visages connus, amis, d'échanger quelques nouvelles et infos sur les taureaux, les raseteurs, les jeunes, nouveaux venus aux As comme Zicho Katif devenu en quelques mois l'an dernier la coqueluche des arènes. Avec lui une génération nouvelle porte le renouveau de la course camarguaise. Mais les anciens sont toujours là. Certes ils accusent davantage le poids des ans mais entendent bien défendre leurs acquis et l'avantage que leur confère les habitudes du terrain, les bonnes comme les moins bonnes pour ne rien dire des mauvaises...

 

Mais pour réussir une course il faut avant tout de bons taureaux et les Cuillé encore une fois ont brillé par leurs qualités. En ouverture Loubard le premier a fait honneur à sa devise en se faisant respecter avec sérieux et défendant bien ses attributs. De beaux échanges donc dès le début. Pour mon voisin, un connaisseur qui assiste aux courses depuis plus de 40 ans, il sera sans conteste le meilleur de la course. Avec Mollières le niveau est moins intense mais reste intéressant. Avec Mignon ensuite le spectacle devient plus intense et offre une fin de première partie des plus encourageantes. Voilà un taureau qui comme Loubard devrait faire parler de lui en bien pendant la saison.

 

A la reprise, celui qu'on attendait le plus, Horatio, a grande allure mais reste un peu sur sa réserve en sélectionnant les rasets. Comme le font les grands cocardiers, Il faut le mériter, aller le chercher sur son terrain pour qu'il donne le meilleur de lui-même. Les deux derniers Notaire - beau et long raset de Katif main posée sur le frontal - et Erasme sont un peu plus en retrait mais ne déméritent pas pour autant. Par contre Modiano le 7ème, sorti hors point, hors-concours était de trop et de l'avis de beaucoup conclut plutôt mal une belle course. Mais Lunel a réussi avec succès son ouverture de saison !

 

2014-04-13_16-03-18_DSC_9632_640x480.JPG

2014-04-13_16-09-19_DSC_9642_640x480.JPG

Sabri Allouani.

2014-04-13_16-18-22_DSC_9645_ficelle_volee_a_Loubard_640x480.JPG

Auzolles.

2014-04-13_16-18-24_DSC_9647-ficelle_volee_a_Loubard_Cuille_640x480.JPG

Une ficelle à portée de main récoltée sans trop d'effort par Auzolles.

 

Mollières :

 2014-04-13_16-29-45_DSC_9666_640x480.JPG

Sabri Allouani et Mollières

2014-04-13_16-31-05_DSC_9669_Anthony_Ayme_640x480.JPG

Anthony Ayme et Mollières

2014-04-13_16-31-10_DSC_9670_640x480.JPG

Christophe Clarion et Mollieres.

Mignon:

2014-04-13_16-39-52_DSC_9681_640x480.JPG 2014-04-13_16-39-53_DSC_9682_640x480.JPG 

Ziko Katif et Mignon

2014-04-13_16-40-55_DSC_9687_640x480.JPG 2014-04-13_16-41-49_DSC_9690_640x480.JPG  2014-04-13_16-41-50_DSC_9693_640x480.JPG 2014-04-13_16-42-11_DSC_9696_640x480.JPG  2014-04-13_16-45-07_DSC_9709_640x480.JPG 2014-04-13_16-45-11_DSC_9714_640x480.JPG 2014-04-13_16-46-15_DSC_9719_640x480.JPG  2014-04-13_16-51-36_DSC_9740_640x480.JPG

A suivre...

 

Rédigé par Daniel

Repost 0
Commenter cet article

galtier 20/04/2014 08:05

Quel intérêt peut avoir une chronique au sujet de la tauromachie dans l'univers des santons...

Daniel 20/04/2014 23:31

L'univers des santons dans la tradition provençale déborde largement de la crèche proprement religieuse. C'est là d'ailleurs tout son charme et sa spécificité. Limité au départ à celui de la Sainte Famille, des rois mages et des bergers, il a accueilli adorants, porteurs d'offrande et métiers divers. Puis c'est tout le peuple de Provence avec ses traditions qui peu à peu a pris place dans la crèche. Scènes de Camargue, abrivados, gazes, gardians à cheval encadrant les taureaux se retrouvent ainsi dans nos crèches tout comme les raseteurs. Il est donc normal de retrouver dans ce blog tout ce qui fait l'âme de nos traditions provençales et camarguaises. Pour animer les courses camarguaises importantes, lors de la capelado, quand les raseteurs défilent pour se présenter au public et saluer la présidence gardians et arlésiennes défilent en costume traditionnel, les mêmes que l'on trouve ensuite dans nos crèches sous forme de santons...